Avertir le modérateur

valérie trierweiler

  • Toujours cette histoire de décolleté ...

    .

         Plus oblige et peut davantage un beau visage qu'un homme armé et rien n'est meilleur que de voir un doux sourire et décolleté ...

    .

     

    Valerie Trierweiler,compagne de Francois Hollande.

     

    .

          

    .

  • Valérie Trierweiler et la Marseillaise.

       Pendant que la bande organisée du Grand Journal célébrait  ce jeudi 27 juin 2013, son Dieu, le beau ( son vieux beau ? non ! c'est rosse... ) Michel Denisot,   Alessandra Sublet la fofolle de " C' A Vous " recevait sur le plateau d'à côté - France 5 -  madame la deuxième compagne du président de la république qui vermillonnait dans son corsage.

       Le rouge aux joues Alessandra Sublet demanda à la deuxième compagne si elle envisageait de passer la bague au doigt de son illustre homme ou du moins si elle souhaitait que leur liaison fut officialisée.

        La dame lui dit connaissez-vous les paroles de la " Marseillaise " ? Fofolle la prévint que oui à condition qu'elle ne lui demandât pas d'aller trop loin. Elle ne le lui demanda pas. 

       Alors la dame Trieweiler lui rappela sans les lui chanter :

       Entendez-vous dans nos campagnes

       Mugir ces féroces soldats?

       Ils viennent jusque dans vos bras.

       Égorger vos fils, vos compagnes!

     

       Compagne ! dans l'hymne national, n'y a t-il pas de mot plus beau que celui de compagne ? Compagne celle qui accompagne. Qu'apporterait de plus le mariage ?

        Ou quand la deuxième dame puise sa morale dans la Marseillaise et l'érige en référence...  

         Et si elle tient à garder son nom c'est parce que c'est celui de son premier homme et surtout c'est qu'elle est connue sous ce nom de plume - Ce nom de plume ! il faut quand même l'oser ! - et enfin, ajouta t-elle,  à l'âge que l'on a on tous eu des ex .

        Ah bon ... puisque la deuxième dame et compagne le dit  ...

     

    .

  • " Valérie, on l'aime pas, on l'aime pas ..."

    Ou quand la vérité sort de la bouche des aînées.

        Le président normal est descendu à Dijon pour se fondre dans la France profonde, pour l'écouter, et se faire interpeller - Il le dit, il est masochiste, il aime -. La sexagénaire l'interpelle: "  Valérie, ne vous mariez pas avec elle, on ne l'aime pas, on ne l'aime pas . "

       Et c'est vrai.

       Madame Trierweiler on ne la connaît que par son tweet qui est désormais entré dans les livres d'Histoire de France, et que par le titre de maîtresse que lui a donné sur un plateau de télévision le Père de la Morandais qui sans nul doute voulait signifier que Valérie était une maîtresse femme. 

       Mais madame Trierweiler n'attire pas naturellemment la sympathie, elle qui selon Ségolène Royal cultive le complexe de Rebecca. Alors que si nous n'aimions pas toujours le bonhomme notamment quand il jouait les Apaches en banlieue, on aimait et on aime encore  Carla Bruni-Sarkozy...

        Le pis dans l'histoire, la petite celle-ci c'est que François va pouvoir gagner la guerre au Mali, équilibrer les comptes de la Nation, donner de l'emploi à chacun, sa cote ne va pas remonter parce que lui aussi on ne l'aimera pas, parce que on ne l'aime pas, c'est comme ça.

       Ne mélangeons pas les genres, rien n'empêche pour autant que François Hollande soit un bon président, et il demeure comme le souligne son ex qui doit être aux anges, qu'il forme avec Ségolène Royal un couple mythique, c'est encore elle qui le dit.

       Quand même, pourquoi le président normal ne s'est-il pas raidi et n'a t-il pas déclaré avec panache, comme dans le magazine Gala jadis : " Valérie, madame, est la femme de ma vie ".

       L'on peut être un président normal et avoir de la classe.


     

    .

  • . Les liaisons dangereuses du président.

     

    Extrait de " Les Lettres de Daphnis ": http://catulle.canalblog.com

    Ce mercredi 13 juin, dix-heures 47,

    Cher Arturo,

    Mais quelle histoire !

       Madame Trierweiler a accepté de disposer d'un bureau et d'un secrétariat dans le palais de l'Elysée. De facto elle a accepté d'être reconnue en sa qualité de femme du président. Le corollaire était tout naturellement de se soumettre au devoir de réserve.

      Après sa bévue caractérielle l'on comprend mieux aujourd'hui qu'elle n'ait jamais eu d'augmentation de salaire en quinze ans de métier à Paris-Match. Quel français la connaissait avant que soit révélé son  compagnonnage ave François Hollande ? Est-elle allée en reportage en Afghanistant, en Côte d'ivoire, en Libye, ou au coeur de la France profonde, dans les quartiers ? A t-elle ou est-elle une plume de renom ?

       Président de la république, si ma femme m'avait fait un coup pareil, me déjugeant publiquement à ce niveau de responsabilité suprême, je l'étranglais ou je la mettais immédiatement à la porte de mon palais et l'interdisait de paroles jusqu'à la sortie de mon mandat. ( La deuxième solution me paraît plus judicieuse ...).

       Le plus drôle c'est que madame Trierweiler est titulaire d'un Dess de communication politique. Le moins drôle c'est qu'elle ne peut que nourrir une profonde frustration à l'encontre de Ségolène Royal d'une part mère des quatre enfants de son ex-compagnon mais toujours père de ses enfants, d'autre part énarque et désormais icône nationale, enfin et peut-être troisième personnage de l'Etat.

       Si j'écrivais une pièce de théatre .. tiens si j'écrivais une pièce de théatre, puisque du Fouquet's nous sommes passés au théatre du Grand Guignol élyséen... 

       Je doute que nos époux élyséens aient bien dormi la nuit passée. Mais comme François Hollande a déclaré aussi la semaine dernière : " Je suis le président des bisous " peut-être que magnanime et grand coeur il a pardonné à son " atout coeur " !

      A suivre Arturo

      Daphnis.

    .

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu