Avertir le modérateur

ministre

  • Semaine treize. Vire-moi un ministre.

    Qui sera le premier ministre viré ?

         En ce dimanche couleur jour de Toussaint, tandis que les rebelles ont envahi Bangui, que les anti-mariage pour tous défilent, que Mélenchon s'en prend à Moscovici qui s'en prend à Mélenchon et que Jean-Marie Le Pen ne sait pas ce que c'est que la retraite à soixante ans, et dont l'entêtement à vivre en politique tient plus à l'habitude qu'au désir véritable - et que le président normal bachote sa prestation de jeudi prochain que son conseiller en communication le vieillissant Claude Sérillon lui façonne - " Surtout pas de caméra avec zoom plongeant sur ma calvitie ", avec cent conseillers divers, mille fiches " courtes et aérées " , priant Dieu malgré qu'il n'y croit pas, qu'aucun nouveau soldat, qu'aucun otage ne perdra la vie, de bons amis continuent de suggérer au premier ministre de la France de virer un ministre au prochain couac.

         Parions que le premier, peut-être la première - Mais oseront-ils - des ministres qui figurent sur la liste noire de Jean-Marc Ayrault tombera durant cette semaine la treizième de l'année.

     

        Un bon chiffre.

     

    .

  • DE CARROSSES ET DE FAUTEUILS ROULANTS.



    Ce samedi les personnes à mobilité réduite, les personnes handicapées, ont manifesté à Paris pour que leur soit consenti un revenu décent.


    Certes beaucoup a été fait , beaucoup est en cours, mais beaucoup reste à faire pour les personnes à mobilité réduite. A commencer d'ailleurs par le regard des autres, et par la considération que le bien portant leur doit avoir.

    Et qui sait bien, la souffrance, le mal être, de la personne handicapée, qui se heurte à chaque minute ou presque de son existence, de son quotidien , aux lieux non adaptés, aux évitements des uns et des autres, à l'impossibilité d'être entendue et écoutée.

    Qui sait bien ce que fût leur déplacement ce samedi à Paris, cet effort immense qu'ils durent fournir, pour être là et tenir, qui sait l'abnégation de leurs proches et de leurs accompagnateurs.

    Eh bien, la République les a snobés, et un ministre les recevra dans la semaine.

    Le président de la république aime le terrain, les rails de chemin de fer, les hangars d'Airbus, le port du guilvinec.

    Là, les personnes à mobilité réduite eussent bien aimé qu'il vînt les saluer, le Premier ministre , ou le ministre en charge des politiques les concernant, eût pu les recevoir, dès ce samedi, par courtoisie, par correction, par respect..

    Il y a des gestes qui vont de soi.

    Ils repartirent semblent-ils contents de la résonance donnée à leur manifestation. Ils ont bon caractère.

    Derrière les fauteuils roulants, et les marches fastidieuses des personnes à mobilité réduite, il y avait les images subliminales d'un défilé de chevaux au pas allègre, et de carrosses aux ors éclatants.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu