Avertir le modérateur

humour

  • DU COQ à L'ÂNE , Mon JOURNAL MINIMALISTE, INTERMITTENT et SUBJECTIF. N° 6 - Samedi 22 mars 2008 -

    Le Geste d'AMOUR, Le PROCUREUR, La JUSTICE, et les GUIGNOLS de L'INFO.


    Prélude.


    Répression au Tibet, boycott contre la Chine comme l'une des solutions de café du commerce. " Le Terrible ", le dernier sous marin nucléaire français. Angela Merkel qui dit : " la Shoah emplit les allemands de honte ". Soixante-huit ? Circulez , y'a rien à dire.


    CHANTAL SEBIRE.

    Le procureur a ordonné une autopsie.

    Madame Sébire n'est pas morte d'une mort naturelle.

    Il appartient à la justice d'établir la vérité. " Nous avons été formés pour ça. Tout ce qui a été fait l'a été après information de la fille de madame Sébire qui en a convenu."

    Il convient de connaître qui l'a assistée dans sa démarche.

    Madame Sébire n'est pas morte d'une mort naturelle, alors il faut enquêter, mais madame Sébire ces dernières années n'a pas vécu une vie naturelle...

    " Ah oui ! mais c'est parce qu' elle aurait refusé certains médicaments qui auraient pu atténuer ses souffrances, .." disait un savant homme de médecin.

    ...Elle n'a donc pas vécu une vie naturelle , et la société des bien-pensants lui a imposé une vie de tortures constantes et d'agonies. Mais c'était naturel.

    Nous sommes dans une société de droit. Madame Sébire demandait comme ses compagnons de souffrance d'hier et d'aujourd'hui, une fin simplement digne et " un geste d'amour pour partir ".

    Monsieur le Procureur aura passé quelques nuits blanches.


    Les FINES FLEURS du Journalisme français.

    Les énormités de messieurs Yves Calvi -France 5, dans " C'dans l'air " -, et Bruce Toussaint - CANAL + " La Matinale " - Ces messieurs qui se font de l'audimat sur les bons mots des autorités..

    Monsieur Calvi, s'adressant aux médecins qui sont sur le plateau de France 5 , pour évoquer ce que fût la détresse de madame Sébire :

    " Vous qui avez les mains dans le cambouis ... ".

    Monsieur Toussaint , après une discussion avec ses collègues tendant à savoir si le printemps était le 20 ou le 21 mars et qui après avoir conclu que le printemps était cette année le 20 mars :

    " Eh bien madame Sébire aura choisi l'hiver pour mourir . " . ! .

    Les mots et l'humour...C'était cette semaine. Ahurissant. Mais qui sont les véritables guignols de l'info ?.

  • AU THEATRE CE SOIR LES DEUX HENRI. Henri GUAINO ET Bernard-Henri LEVY. OU LES NOUVEAUX FAUVES.

    L'on ne le perçoit pas encore nettement mais la politique sarkozienne de la culture du résultat, sécrète de nouveaux profils, de nouveaux talents, et de sacrés caractères. Le Président leur lâche la bride, et les voici qui sautent dans l'arêne sous le feu des projecteurs, suscitant la sortie des grands fauves des autres confréries.

    A la grande joie des médias.

    La politique devient alors un grand show, dont les producteurs sont les chaînes de télévision qui peaufinent toute la journée,la question piège qui va faire basculer le soir l'invité sur leur plateau .

    les spécialistes du genre sont principalement, CANAL-PLUS et son Grand journal, avec son binôme formé pour : Jean-michel APATHIE chroniqueur qui devient de plus en plus pointu, pertinent, et incisif , et la petite madame MASSENET ancienne chef des pipelettes d'EUROPE 1 chargée de poser la question ingénue qu'on lui souffle dans l'oreillette.

    C'est désormais devenu un jeu que de faire accoucher l'invité de la petite phrase qui va ensuite faire le tour du monde, réjouir le téléspectateur, faire monter l'audimat, et le tirage des journaux. La maïeutique du XXI ème siècle est née , qui ne coûte rien aux chaînes mais qui leur rapporte beaucoup.

    Observons que chaque bon mot mis au monde devrait être taxé, et le produit de cette taxe, reversé au service de la réduction de la Dette publique.

    En attendant le spectacle est souvent réussi et cette semaine Henri GUAINO et Bernard-henri LEVY ont été excellents dans leurs prestations respectives de début de semaine sur le plateau de 19 heures de CANAL PLUS.

    Henri GUAINO féroce à souhait, mais pas à l'aise quand même comme l'exprimaient ses multiples toussotements - c'est un homme de l'écrit et tous comptes faits, un homme de l'ombre ; Bernard-Henri-Lévy, belle figure romantique, qui écrit peut-être aussi bien qu'il déclame. Sur le fond ce serait une autre histoire ..

    Ils étaient ces deux soirs là , chacun à sa manière, deux grands fauves , on en redemande. Et l'on attendra de revoir les autres , les Ségolène ROYAL, les Dominique de VILLEPIN, sans oublier Claude GUEANT...et quelques autres qui sont en formation ou qui attendent leur heure.

  • UNE CHIENLIT D'AUTOMNE.

    Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres, adieu vives clartés de nos été trop courts, c'est la chienlit , les illusions perdues...

    Ce n'est peut-être pas la chienlit , mais ça lui ressemble, ça dérape de partout. le Détail du premier ministre, la sombre histoire du MEDEF, la folle histoire d' EADS..... Le président travaille, le gouvernement travaille, encore une fois , mais rien ne passe, ou mal , ou aux forceps.

    Les ministres ou secrétaires d'Etat dits débauchés, commencent à être mal à l'aise dans leurs baskets de gauche. Fadela annonce qu'elle risque de ne plus tenir longtemps, Martin hésite fortement, Bernard henri LEVY insulte le conseiller du Président..et donne des leçons à ce dernier. " Attention, gare ! vous allez voir POUTINE voici ce que vous devez faire .."

    Lui, le Président avant de partir dans la Dacha de monsieur POUTINE réunit dans la sienne, ses troupes et les chapitre..SOIT ! disent-elles mais où nous conduisez vous ? Nous nous y perdons et les électeurs avec nous.

    Candidat , Nicolas SARKOZY avait tant promis, tant dit qu'il se préparait à la fonction depuis toujours, et depuis deux ans au programme de gouvernement avec François FILLON, tant annoncé une République irréprochable, que le citoyen électeur y croyait déjà..

    Ô Candeurs ineffables des consciences crédules..

    ALLONS ! il suffit de mettre de l'ordre là dedans , un ordre juste comme disait madame ROYAL

  • SEGOLENE ROYAL , L' INEBRANLABLE. Le peuple de gauche attend.

    DONC elle y croit, donc elle a toujours la foi.

    Elle porte haut et fort la bannière de ses dix-sept millions de voix, son viatique pour l'éternité.

    Elle réapparait sur les plateaux de télévison telle qu'en elle-même , immuable, comme son compagnon d'ailleurs , qui sur le même plateau, celui du Grand journal de Canal-PLUS - le grand confessionnal des stars de la politique - affirmait qu'il était invulnérable .

    Elle fait de nouveau la couverture des magazines, sur celle de VSD, elle pose, et énonce qu'elle a " Le devoir de ne pas se laisser abattre ". Et comme les autres, elle écrit son livre. Il n'ont que ça à faire au parti socialiste écrire leur livre...d'ailleurs madame ROYAL suggére que les bénéfices en soient versés aux bonnes oeuvres.

    Elle a marqué une hésitation lorsque l'un des chroniqueurs de Denisot lui a demandé , si elle en ferait de même.

    Elle dit : " Je suis dans une phase de travail sereine " . Il le faut lorsque l'on entend les chefs de clan du parti, se livrer à la danse des mots et des formules pour esquisser un rapprochement .

    Pierre MOSCOVICI dit : " On se renifle , si j'ose dire " . Il a osé le dire c'est amusant .

    Pendant ce temps là le Président essaie de gouverner , et le premier ministre affirme que le gouvernement réformera , et réformera encore..bon l'on verra..Pendant ce temps là , le peuple de gauche attend tout bêtement , un chef charismatique , à défaut, aux compétences évidentes, un programme vérité , et une stratégie claire d'actions à la reconquête du pouvoir..

    Et ce dimanche monsieur MONTEBOURG dit ..: " Oui, mais ça prendra du temps beaucoup de temps .." Mais à quoi ont-ils joué tous ces gens là depuis le temps....qu'ont-ils fait , c'était quoi ce qu'ils ont promis aux Français, c'était une grande impro ?

  • LES BASKETS DU PRESIDENT SARKOZY...

    Et si on lui lâchait les baskets au Président Nicolas SARKOZY...

    Aspirés par la peur du vide , et du rien à dire et du rien à écrire, Les journalistes, les chroniqueurs , les médias, n'en ont que pour et qu'après Nicolas SARKOZY . Et nous, conditionnés par ces projections médiatiques intensives, on ne voit que lui, on n'entend que lui, on ne pense qu'à lui , on ne vit qu'avec lui..SARKOZY ! SARKOZY ! SARKOZY..!

    ... Les vacances du Président, La femme du Président, Les amies de la femme du Président, La chemise à carreaux du Président, La montre du Président, La lettre ouverte du Président, Le bourrelet du Président, Le cigare du Président, Les tapotages du Président - Angela n'aime pas - Le décompte des temps de parole du Président, - Monsieur HOLLANDE a trouvé un nouveau dada, lui qui désormais n'a que ça à faire , faire glisser les boules de son boulier - Les bisbilles du Président avec son premier ministre...Tiens il courait avec François FILLON, maintenant il ne court plus avec lui, un signe..

    Bon , d'accord, mais si on lui fichait un peu la paix , beaucoup la paix ...On lui demande un bilan de son action avant que les lois ne soient votées , que les décrets ne soient sortis , que les circulaires d'application ne soient mises en oeuvre...

    Lâchons lui les baskets quand même un peu , c'est vrai il a beaucoup promis, c'est vrai du coup chacun a cru que le lendemain qui chante c'était aujourd'hui...

    Eh ! bien non , le lendemain qui chante c'est pour après demain....

  • Ségolène ROYAL . LE GLAS

    " L'IMPASSE " Le livre de Lionel JOSPIN sonne comme un glas ce dimanche 23 septembre dans le coeur de Ségolène ROYAL, sonne comme le glas de ses désirs d'avenir présidentiel.

    Elle n'a pas le coeur à saluer les bois couronnés d'un reste de verdure. Elle pleure doucement de ses longs mois, l'espoir évanoui, et contemple ces biens dont elle n'a pas joui. Ah ! Baudelaire..et l'on dit qu'elle n'aime pas la littérature , la poésie..

    Ségolène ROYAL sent vraiment qu'elle va plonger dans les froides ténèbres de l'oubli et du mépris . Et pourtant elle sait qu'au fond l'analyse de Lionel Jospin et de quelques autres, la concernant, est exacte. Mais ce matin elle accuse le coup . Et si vraiment elle était " cette figure seconde de la vie publique française ". Son esprit est pareil à la tour qui succombe sous les coups du bélier infatigable et lourd.

    Mais c'est une battante. Elle a la hargne, et sa fierté de femme battue. Peut-être l'avenir lui garde t-il encore un retour de bonheur dont l'espoir n'est pas perdu. Peut-être , dans la foule, une âme qu'elle ignore aura compris son âme, et lui répondra quelque jour...l'âme reconquise du peuple qui lui dédia sa ferveur , un temps .

    Elle se redresse, s'apprête, décidément , non ! ce n'est pas fini ! elle continuera le combat ! tous ensemble, tous ensemble, ...Oui ! Oui ! . Alors Oui ! Elle goûtera de l'arrière saison le rayon jaune et doux !

  • LIONEL JOSPIN , L' HERETIQUE .

    Ecrit donc par Lionel JOSPIN , L' IMPASSE est un aimable petit livre, facile à feuilleter, à lire, en un après-midi à peine, dans le coin oublié de n'importe quelle librairie .

    Les médias feignent de croire que Lionel JOSPIN a sorti une énormité, en disant ni plus ni moins , que les militants avaient fait une erreur de casting en proposant madame ROYAL à la candidature suprême. Il analyse le profil et le comportement de l'intéressée , et démontre son inaptitude à être Présidente.

    C'est sobre, c'est juste, c'est argumenté. Il n'y a pas de quoi fouetter un chat . Madame ROYAL, n'est ni flinguée, ni flagellée. L'IMPASSE est une excellente synthèse, de ce que tout le monde avait dit, vu et compris de madame ROYAL, pendant la campagne présidentielle.

    Il n'y a ni sexisme, ni racisme ( !!! ) - pour reprendre les termes de madame ROYAL - à son encontre. Mais elle n'avait pas lu le livre, qui par ailleurs ne parle pas seulement d'elle.

    LES MEMOIRES DE CAMPAGNE de madame ROYAL sont attendues avec une grande fébrilité.

  • SEGOLENE ROYAL , L' INTOUCHABLE.

    Ségolène ROYAL aime les coups . " Si j'étais Jeanne d'Arc , je serais déjà brûlée ". Mais c'est une Sainte , elle pardonne . " Ils ne savent pas ce qu'ils font " . Ils, sans nul doute les JOSPIN, les ALLEGRE, et les autres...

    Elle relit CELINE , " FEERIE POUR UNE AUTRE FOIS " [ ... ] Ils ont parlé de moi chez eux, à table, aux amis, aux voisins ..Là aussi c'est toujours la même chose, les mêmes saloperies, conneries en même temps, tous ensemble.. ça fait des mois qu'on ressasse partout le pourquoi du comment ça sera bon qu'on m'assassine, rigolo ! patriotique ! juste sur la crevaison des yeux, l'écartèlement ou l'enterrement, qu'ils arrivent pas à se mettre d'accord...C'est le sujet dans les familles, dans les loges et les couloirs du métro [ ... ] ..Alors bien sûr les Arlon qui me connaissent depuis plus de trente ans ils ont un peu à dire sur mes faiblesses, mes usages , mes dégoûtations..[ ... ] mes turlupinades, mes dévoyements pas croyables......qu'un seul de mes débordements mérite déjà mille ! dix mille cordes !

    Dans le Monde du 20 septembre, celle que Lionel JOSPIN a qualifié joliment de " figure seconde de la vie publique " à " l'amateurisme insécurisant " lit cette fois du Claude ALLEGRE , ami de trente ans du premier : " J'suis violent avec Ségolène ? J'aurais fait pire si j'avais cru une seconde qu'elle avait une chance de l'emporter ! "

    Ségolène ROYAL sourit, les hommes ? tous les mêmes.

  • les CHOCHOTTES DE LA TELEVISION Française.

    FRANZ OLIVIER GIESBERT reconnaît le talent de la méchanceté à Daniel SCHNEIDERMANN.

    Catherine DOLTO a été condamnée par le tribunal de police de Paris à une amende de trente huit euros pour avoir traité l'animatrice Daniela LUMBROSO de " CANAILLE PRETENTIEUSE " . Pauvre chérie, et quelle action intentera madame ROYAL contre monsieur JOSPIN qui l'a promue au titre de : " FIGURE SECONDE "...

    Marc olivier FOGIEL avec une ingénuité désarmante , et en toute impunité - puisque les téléspectateurs approuvent son talent très particulier - déclare dans le Monde TV de cette semaine : " MAINTENANT QUE LA TELEVISION A RASSASIE MON EGO, JE SOUHAITE FAIRE PLUS DE RADIO " .

    A priori la télévision n'a pas rassasié messieurs D'ARVOR et DRUCKER et bien d'autres . Mais le peuple ne bronche pas , qui adore a priori ces prédicants. Quand même, quand on entend monsieur D'ARVOR, déclarer avec outrecuidance qu'il en redemande, et qu'il ne décrochera pas avant 2012...! mais on ne frémit pas ..on passe sur les autres chaîne de la Télévision numérique, ou les jeunes , de toutes origines , et de grande compétence tiennent l'antenne avec bonheur, fraîcheur et conviction..

  • François BAYROU et LA DENSITE.

    Le MONDE du 19 SEPTEMBRE interroge François BAYROU :

    - Vous n'êtes plus que QUATRE à l'Assemblée nationale. Comment défendre vos idées ?

    - François BAYROU : Je passe par vous . Le nombre ne fait rien à l'affaire. Ce qui compte, C'est la densité de ce que l'on dit.

    François BAYROU a de la densité. Juste avant il se comparait à CHURCHILL et de GAULLE . " Car ils disaient , attention, je vois quelque chose que vous ne voyez pas " .

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu