Avertir le modérateur

françois hollande

  • Les otages de François Hollande.

    Par Francetv info avec AFP

    Mis à jour le 26/04/2014 | 13:17 , publié le 26/04/2014 | 12:35

    La France aurait versé 18 millions de dollars ( environ 13 millions d'euros ) pour la libération des quatre journalistes français enlevés en juin 2013 en Syrie et relâchés la semaine dernière, selon l'hebdomadaire allemand Focus du samedi 26 avril. Une affirmation qui contredit la position officielle de Paris

       Le président de la République française François Hollande a affirmé une nouvelle fois le 20 avril que la France " ne ( payait ) pas de rançon " dans les affaires d'otages. C'est un principe très important pour que les preneurs d'otages ne puissent être tentés d'en ravir d'autres. Tout est fait par des négociations, des discussions ", avait-il assuré.

    Les services secrets turcs comme intermédiaire :

       Les fonds, convoyés vers Ankara par le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian, auraient été versés aux ravisseurs par l'intermédiaire des services secrets turcs, toujours selon le magazine qui cite des sources proches de l'Otan à Bruxelles. Autre information, selon des experts de l'Otan, l'espionnage français aurait été informé dès le début de la prise d'otage du lieu de détention des quatre journalistes. Mais Paris a renoncé à une intervention armée pour les libérer en raison des combats qui secouent la Syrie.

     

         Didier François, grand reporter à la radio française Europe 1, et le photographe Edouard Elias avaient été enlevés au nord d'Alep le 6 juin 2013. Nicolas Hénin, reporter à l'hebdomadaire français Le Point, et Pierre Torrès, photographe indépendant, avaient été enlevés le 22 juin à Raqqa.

    ______________________________________________________________

    . Alors ?

    .

  • Pauvre Julie ... Gayet ..

    Jeudi 20 février 2014

     

    L'on rapporterait - selon un magazine qui paraît cette semaine, allez ! tous au kiosque, l'Ukraine on s'en tape, la preuve Hollande n'y a pas envoyé ses troupes de choc pour défendre pour défendre quoi, qui ? le sait-il ! ?  - l'on rapporterait que le président aurait déclaré s'agissant de Julie Gayet : " Je ne vais pas la sortir tout de suite .. " du chic et du choc, non du Hollande tout court ...

     

        Encore une chienne on est obligé de la sortir ça a souvent envie de faire pipi mais une femme ... ça se débrouille tout seul ... et Julie Gayet est devenue la muette du sérail, interdiction de sortir interdiction de parler, raison d'Etat ...

     

     

  • François Hollande à Kiev.

    Mercredi 19 février 2014

     

        ... Tiens monsieur Hollande n'envoie pas les forces françaises - qui ont su exploser les djihadistes du Mali et les centrafricains - de l'armée Française à Kiev ....

     

     

    .

  • Le Juge, L'Ex et Le Normal.

       Hier soir le juge Jean-Michel Gentil - Un " colèrique " dit  un collègue - exténué, était un homme heureux, je le tiens, combien de fois il s'est raidi, il a bafouillé, serré les mâchoires, un président, c'est jouissif, rare, le majordome, l'infirmière, le maître d'hôtel, le chauffeur, ceux-là vont s'en souvenir, Gentil hier soir jubilait. Il a mal dormi.

     

       Nicolas Sarkozy, n'a pas dormi de la nuit réprimant sa rage, contenant ses pleurs,  imaginant mille stratégies, Carla a rangé sa guitare et éponge le front blême. Tu devrais te raser Nico, tu fais un peu Strauss à sa sortie de prison...

     

        Elle lui passe amoureusement la main dans les cheveux et lui chuchote : " Mon Raymond est un pirate, oui ! vraiment rien n'le décourage, non ! " 

     

       François Hollande était ce matin tout souriant  il dégustait son croissant beurre-confiture, le café dégoulinait un peu aux commissures de ses lèvres, tout souriant mais ne bronchait point. Ses neurones ronronnaient de plaisir, au tapis le nain au tapis, j'avais bien raison de dire que si c'était moi le pingouin c'était gentil - Humour euh euh euh euh -... et je ne croyais pas que ça allait être pire ...

     

        Dommage que j'ai sur le dos les otages sinon j'aurais ouvert une bouteille de champagne... Le pingouin compatît mon Raymond ... Et en se levant et en s'essuyant la bouche le président normal quitte la table en riant tout haut...

     

    .

  • Il Papa Francesco.

       Bon, il va falloir que Francesco se mette au travail, mais l'autre François ( Mitterrand ) disait ; " Laissons le temps au temps. " et l'autre dit Le normal, qui estime qu'un pingouin c'est gentil n'a t-il pas dit ; " Je demande que l'on me juge à la fin de mon mandat ..."

     

        Pauvre Pape, oui vraiment prions pour lui, il a salué la main de Robert Mugabé, président du Zimbabwé, pas un tendre et qui a broyé littéralement beaucoup de noirs celui-là.

     

        J'aimerais savoir si Jésus lui aurait tendu la main, mais si Jésus avait été là, en personne, monsieur Mugabé au demeurant fervent catholique et élevé dans une école de missionnaires jésuites n'aurait pas eu l'audace de se présenter. 

      

      Et donc Francesco a opté pour ses mocassins noirs plutôt que pour les mocassins rouges officiels, dommage, sa calotte le gêne parfois, et pour moi un Pape qui regarde sa montre est étrange, Dieu s'inquiète t-il de l'heure, Dieu n'a pas d'heure.

     

        Il paraît qu'il passe des coups de téléphone.

     

       -   Allô, c'est toi Daphnis ?

     

    ( Comment connaît-il mon nom, qui lui a donné mon numéro de téléphone ? il lit peut-être mon blog, il a mon adresse IP ...  Diable ! c'est peut-être Dieu qui sait tout qui les lui a glissés ...)

     

       -   C'est Jorge ..

     

       -   Ah c'est Jorge quel bonheur, j'ai tant à te dire...

     

         Ce jour-là je croirai en Dieu...

     

     

    .

  • " Valérie, on l'aime pas, on l'aime pas ..."

    Ou quand la vérité sort de la bouche des aînées.

        Le président normal est descendu à Dijon pour se fondre dans la France profonde, pour l'écouter, et se faire interpeller - Il le dit, il est masochiste, il aime -. La sexagénaire l'interpelle: "  Valérie, ne vous mariez pas avec elle, on ne l'aime pas, on ne l'aime pas . "

       Et c'est vrai.

       Madame Trierweiler on ne la connaît que par son tweet qui est désormais entré dans les livres d'Histoire de France, et que par le titre de maîtresse que lui a donné sur un plateau de télévision le Père de la Morandais qui sans nul doute voulait signifier que Valérie était une maîtresse femme. 

       Mais madame Trierweiler n'attire pas naturellemment la sympathie, elle qui selon Ségolène Royal cultive le complexe de Rebecca. Alors que si nous n'aimions pas toujours le bonhomme notamment quand il jouait les Apaches en banlieue, on aimait et on aime encore  Carla Bruni-Sarkozy...

        Le pis dans l'histoire, la petite celle-ci c'est que François va pouvoir gagner la guerre au Mali, équilibrer les comptes de la Nation, donner de l'emploi à chacun, sa cote ne va pas remonter parce que lui aussi on ne l'aimera pas, parce que on ne l'aime pas, c'est comme ça.

       Ne mélangeons pas les genres, rien n'empêche pour autant que François Hollande soit un bon président, et il demeure comme le souligne son ex qui doit être aux anges, qu'il forme avec Ségolène Royal un couple mythique, c'est encore elle qui le dit.

       Quand même, pourquoi le président normal ne s'est-il pas raidi et n'a t-il pas déclaré avec panache, comme dans le magazine Gala jadis : " Valérie, madame, est la femme de ma vie ".

       L'on peut être un président normal et avoir de la classe.


     

    .

  • Présidentielle 2017.

    Les Français s'ennuient.


    Alors quand la nature ou l'actualité les privent de la chute d'un météorite, de la survenue d'un séisme avec tsunami, d'un kamikaze, d'une prise d'otages ou d'une immolation, les politiques, les chroniqueurs, leur feuilletonnent leur quotidien.


       C'est ainsi que bien avant l'heure dite, Nathalie Kosciusko-Morizet, Manuel Valls, Arnaud Montebourg, se positionnent respectivement pour la mairie de Paris pour l'une, et pour la présidence de la République pour les deux autres.


       Le président normal se crispe, s'agace, s'énerve, sans compter Nicolas Sarkozy qui à quelques mètres de l'Elysée, s'amuse à lui faire peur en laissant courir des rumeurs sur une revanche à prendre.


     

       Mais tout ceci n'est pas suffisant, les médias consolident leurs scénarios. La renonciation de Benoît XVI est une aubaine, les médias nous font miroiter l'exotisme de la désignation d'un Pape africain, ou Chinois. 

     


     

       Mais l'information en continu dévalue très vite tout évènement qui devient obsolète et inintéressant, alors là pour ce week-end quel nouvel évènement planétaire, national, quelle petite phrase vont nous tomber dessus parce que l'histoire du hachis l'on en a déjà assez ...   

     



    .

  • . Les liaisons dangereuses du président.

     

    Extrait de " Les Lettres de Daphnis ": http://catulle.canalblog.com

    Ce mercredi 13 juin, dix-heures 47,

    Cher Arturo,

    Mais quelle histoire !

       Madame Trierweiler a accepté de disposer d'un bureau et d'un secrétariat dans le palais de l'Elysée. De facto elle a accepté d'être reconnue en sa qualité de femme du président. Le corollaire était tout naturellement de se soumettre au devoir de réserve.

      Après sa bévue caractérielle l'on comprend mieux aujourd'hui qu'elle n'ait jamais eu d'augmentation de salaire en quinze ans de métier à Paris-Match. Quel français la connaissait avant que soit révélé son  compagnonnage ave François Hollande ? Est-elle allée en reportage en Afghanistant, en Côte d'ivoire, en Libye, ou au coeur de la France profonde, dans les quartiers ? A t-elle ou est-elle une plume de renom ?

       Président de la république, si ma femme m'avait fait un coup pareil, me déjugeant publiquement à ce niveau de responsabilité suprême, je l'étranglais ou je la mettais immédiatement à la porte de mon palais et l'interdisait de paroles jusqu'à la sortie de mon mandat. ( La deuxième solution me paraît plus judicieuse ...).

       Le plus drôle c'est que madame Trierweiler est titulaire d'un Dess de communication politique. Le moins drôle c'est qu'elle ne peut que nourrir une profonde frustration à l'encontre de Ségolène Royal d'une part mère des quatre enfants de son ex-compagnon mais toujours père de ses enfants, d'autre part énarque et désormais icône nationale, enfin et peut-être troisième personnage de l'Etat.

       Si j'écrivais une pièce de théatre .. tiens si j'écrivais une pièce de théatre, puisque du Fouquet's nous sommes passés au théatre du Grand Guignol élyséen... 

       Je doute que nos époux élyséens aient bien dormi la nuit passée. Mais comme François Hollande a déclaré aussi la semaine dernière : " Je suis le président des bisous " peut-être que magnanime et grand coeur il a pardonné à son " atout coeur " !

      A suivre Arturo

      Daphnis.

    .

  • . Changer de destin.

      

       M. François Hollande écrit un livre. " Changer de destin " . Quelle prétention sachant qu'il n'en n'a pas les moyens.

       Et qu'il n'a pas du lire " Les Syllogismes de l'amertume " de Cioran.

       " On ne découvre une saveur aux jours que lorsqu'on se dérobe à l'obligation d'avoir un destin.  "

       J'opte quant à moi pour la saveur des jours.

    .

  • . François Hollande, le Père Egalité.

     

    .    Elle, déguisée en hippie, se croyant à Woodstock clamait naguère : F-r-at-e-r-n-i-t-é, F-r-a-t-er-n-it-é, f-r-a-t-e-r-n-i-t-é, n'en ayant jamais fait preuve. Lui, habillé en quidam égrenait les grains de son chapelet de Père Abbé en psalmodiant des Je vous salue Egalité qui finissaient par l'étouffer.

    .

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu