Avertir le modérateur

Médias

  • . Les liaisons dangereuses du président.

     

    Extrait de " Les Lettres de Daphnis ": http://catulle.canalblog.com

    Ce mercredi 13 juin, dix-heures 47,

    Cher Arturo,

    Mais quelle histoire !

       Madame Trierweiler a accepté de disposer d'un bureau et d'un secrétariat dans le palais de l'Elysée. De facto elle a accepté d'être reconnue en sa qualité de femme du président. Le corollaire était tout naturellement de se soumettre au devoir de réserve.

      Après sa bévue caractérielle l'on comprend mieux aujourd'hui qu'elle n'ait jamais eu d'augmentation de salaire en quinze ans de métier à Paris-Match. Quel français la connaissait avant que soit révélé son  compagnonnage ave François Hollande ? Est-elle allée en reportage en Afghanistant, en Côte d'ivoire, en Libye, ou au coeur de la France profonde, dans les quartiers ? A t-elle ou est-elle une plume de renom ?

       Président de la république, si ma femme m'avait fait un coup pareil, me déjugeant publiquement à ce niveau de responsabilité suprême, je l'étranglais ou je la mettais immédiatement à la porte de mon palais et l'interdisait de paroles jusqu'à la sortie de mon mandat. ( La deuxième solution me paraît plus judicieuse ...).

       Le plus drôle c'est que madame Trierweiler est titulaire d'un Dess de communication politique. Le moins drôle c'est qu'elle ne peut que nourrir une profonde frustration à l'encontre de Ségolène Royal d'une part mère des quatre enfants de son ex-compagnon mais toujours père de ses enfants, d'autre part énarque et désormais icône nationale, enfin et peut-être troisième personnage de l'Etat.

       Si j'écrivais une pièce de théatre .. tiens si j'écrivais une pièce de théatre, puisque du Fouquet's nous sommes passés au théatre du Grand Guignol élyséen... 

       Je doute que nos époux élyséens aient bien dormi la nuit passée. Mais comme François Hollande a déclaré aussi la semaine dernière : " Je suis le président des bisous " peut-être que magnanime et grand coeur il a pardonné à son " atout coeur " !

      A suivre Arturo

      Daphnis.

    .

  • . Anne Sinclair

      Elle a sans doute subi les cruautés laminantes de l'humiliation et chacun s'est répandu en oh qu'elle est admirable cette petite femme-là ( cf Michel Simon ) d'abnégation et de courage, mais quelle femme dans de tels contextes, et le plus souvent, n'a pas eu, n'a pas ce courage  et cette abnégation au regard des abandons de son homme - certes-là Dominique a fait fort - avec des moyens autrement plus dérisoires que ceux de la richissime madame Sinclair et sans le carnet d'adresses qui lui met le monde des médias à ses pieds.

      Son professionnalisme n'a jamais été mis en cause, mais d'ailleurs de quel professionnalisme parle t-on, celui d'un journalisme de bureau, d'un journalisme psittacique qui commente sur les commentaires...

       Elle s'octroie donc un rôle sur BFM.TV le soir des élections. Elle dit je suis là vivante et percutante, je suis Anne Sinclair ..

       ... Non quelque chose ne passe pas dans cette revendication présomptueuse qui retentît comme un pousse-toi de là que je m'y mette...  C'est Olivier Mazerolles et Ruth Elkrief qui doivent être aux anges. Pourtant BFM-TV anticipe ce faisant la politique que mettra en oeuvre ce M.Hollande, ce capitaine de pédalo. Elle recrute des séniors qui formeront les jeunes et leur passeront le relais. Que les gens sont mauvaises langues.

       Et puis quand même sa démarche sera ambigüe, elle trempe à gauche toute bien assise sur son patrimoine, et son mari aura bénéficié du coup de pouce de Nicolas Sarkozy pour son accès à la présidence du FMI où s'accomplît il est vrai son destin, mais y'a pas de morale en politique et la dame continuera de frimer le stylo Mont-Blanc entre ses doigts ...

      Mais voici Jean-Luc, le rafraîchissant Jean-Luc.. qui confie ce mardi  " aimer " la voix de Carla Bruni, la chanteuse et épouse du président Nicolas Sarkozy. Il a estimé qu'il n'était pas nécessaire de " plaquer " sur elle " tous les schémas qu'on a sur son mari. Je ne trouve pas cela correct ".

       " J'aime bien sa voix ", a-t-il dit sur France Inter en reconnaissant qu'il écoutait régulièrement le disque de la chanteuse il y a quelques années. " Je fais toujours la différence. D'accord, c'est l'épouse du président, mais c'est Mme Carla Bruni, c'est une dame à part, qui a une vie, qui fait des choses ", a poursuivi Jean-Luc Mélenchon. 

       Carla que je ne déteste pas et qui dit oh nous mon mari et moi nous sommes des gens modestes, oui Carla comme ta copine bling bling Anne angora. 

      Je vous embrasse sur la bouche monsieur Mélenchon.

    .

  • . Madame Ariane Massenet ? 25 000 Euros mensuels.

    . Lu dans Libération de ce samedi 17 mars :

       " Avec ses 25 000 Euros mensuels selon Télé Loisirs,

       Ariane Massenet .. "

       Pour quelles responsabilités ? pour quel travail ?

      et combien M. Denisot ? et combien M. Apathie ?

    et tant d'autres qui appartiennent à ce cirque...

  • . The Arrivist, Patrick Poivre d'Arvor.

     

    . Quand la France touche au fond. Enfin pas encore ...

        Mais de quelles qualités se prévaut ce monsieur qui présente sa candidature à l'Académie française, lui qui n'a été qu'un homme tronc, qu'un lecteur de prompteur, qui s'est targué d'avoir dit au président ; " Au lendemain de votre élection, vous aviez l'air d'un petit garçon tout émoustillé...", qui a fait quelques autres coups voire mauvais coups journalistiques et qui n'a écrit que des livres d'autofiction sans style, sans souffle et sans talent..

    .

  • . Nana Mouscouri, et Drucker naphtaline..

     

    . Il fait un temps pour aller se perdre dans le nature, à aller regarder si les premières jonquilles ne laissent pas percer le bout de leur frimousse. Un temps qui vous interdit d'aller vous asseoir dans votre canapé Ikéa ou Roche-Bois ou mieux peut-être si vous avez atteint l'âge de cinquante ans, un canapé Rolex peut-être... mais c'est votre liberté. Un temps qui vous interdit de vous planter, et de vous avachir apéritif et digestif aidant, sans mentionner le poulet-frites ou la choucroute bretonne.

       Hélas pour moi, pas de canapé, pas de poulet-frites, pas de choucroute, et pour une fois où j'errais devant l'écran, je tombe sur ce vieux barbon de Drucker qui reçoit, là allez ! allumez ! mais oui ! mais c'est Nana Mouscouri grimée et affreusement teinte et lui qui commence à évoquer ses cInquante ans à elle. Lui il n'a plus d'âge..

      D'un coup j'ai été réfrigéré. Ce vieux Drucker qui passe ses week-ends de vieux garçon - il en a les manières - à resservir des plats qu'il réchauffe ! Ô candidats, levez-vous ! proposez nous de nous virez ces vieux machins, je sais je suis le premier à revendiquer le respect et la tendresse pour les aînés, et Nana Mouscouri a du talent, mais lui ce Drucker virez-le nous cet accroche-coeur qui tourne la cuiller dans la tasse de café à l'eau des vieilles gens dans les maisons de retraite les dimanches après-midi ça fout le mourron.

       J'ai éteint, j'ai fui.

    .

  • . Madame Audrey Pulvar ? mais Qu'en pense l'auditeur, qu'en pense le téléspectateur ?

       Le citoyen auditeur-téléspectateur peut-il dire ce qu'il pense de madame Audrey Pulvar.

       J'ai envoyé un mail il y a plusieurs mois à France inter, qui n'a jamais évidemment répondu, un mail très soft disant que le matin madame Audrey Pulvar était atone, inaudible, n'entraînait pas l'auditeur dans l'écoute de son journal.

       Elle a une manière grise, une manière de dilettantisme, de présenter l'information, de la porter, signifiant à l'auditeur un manque d'intérêt et de conviction  pour l'information qu'elle est chargée d'animer, de mettre en relief. C'était déjà ainsi sur France 3 puis sur I-Télé. 

       D'ailleurs comparons. il y eut Nicolas Demorand, il y a -  et parmi d'autres - Brice Toussaint ; pugnaces. Il y a Vincent Parisot ; la voix souriante et conviviale.   

       En revanche chez monsieur Ruquier madame Pulvar s'est soudain révélée, pas seulement incisive, mais agressive, perfide. Aujourd'hui elle paraît ne se sentir plus, elle révèle un besoin irrépressible de régler quelque compte.

       Dans sa dernière philippique contre ELLE, elle a l'art de faire apparaître une communauté noire que le français moyen même blanc de souche n'avait pas identifiée comme étant une communauté noire, considérant chacun de ses membres, comme des français, comme des compatriotes à part entière dont il ne percevait même pas la couleur tant il les voyait et voit dans le quotidien comme des français comme lui, comme nous, en tous points et sans couleurs, trimant et se battant et vivant tout simplement comme tout un chacun !

       Comme dirait Fred : " Toi t'as un gros problème ! ".

      Vous madame Pulvar, vous avez un gros problème.

    .  

  • . Madame Nafissatou Diallo n'a plus que ses yeux pour pleurer.

     

    .   La citoyenne Catherine Bédochet est outrée...

       Ainsi sept cents employés acclament leur Ex qui reconnaît devant eux avoir commis " une erreur "  préjudiciable à l'institution, erreur que ses avocats qualifient " d'erreur passagère de jugement qui n'avait rien de criminel " et qu'il a payé très cher, ajoutent t-ils.

       Un comble s'insurge Catherine Bédochet.

       Nafissatou Diallo a pu mentir, faire des calculs sordides pour tirer un bénéfice de sa dévotion de sept minutes à Dominique Strauss-Kan, pour autant d'une manière ou d'une autre il a bien su profiter de Nafissatou Diallo qui n'aura jamais été que la femme de ménage, la moins que rien, l'illettrée nègre dont on a joué du charabia pour le lui renvoyer à la figure... lamentable... Nafissatou pleure. Tout le monde s'en fout. Après tout elle n'avait qu'à pas...

       Et dire que ce monsieur se pavane en couverture de Paris-Match, rage Madame Bédochet..

    .

  • Les Perruches de Jean-Luc Mélenchon.

     

    .   Jean-Luc Mélenchon a qualifié Mesdames Arlette Chabot, Laurence Ferrari, et Anne-Sophie Lapix de " Perruches " qui sur le plateau de Denisot ne cessaient ce soir là de pépier . Bien vu.  Mais il en a oublié une : Ariane Massenet.

     

    .

  • Jean-Michel Apathie.

     

    .   Un vendredi soir dernier dans le grand journal de Canal plus, s'en prenant à la fiscalité monsieur Jean-Michel Apathie, costard-smoking et souliers vernis  sur les affiches, mais débraillé et bleu jean souvent sur le plateau, a enchaîné les qualificatifs ; " système dégueulasse, et con..." les redisant à satiété, ça fait djeune.

       Chassez le naturel il revient au galop.

     

    .

     

    .

  • Stéphane Guillon.

    .  Le chroniqueur de Canal-plus chez Ardisson, Stéphane Guillon ;

     Sa chronique de cinq minutes chaque samedi soir :

        Neuf mille euros.

    C' est facile de démolir quand on a l'argent pour reconstruire ..

    .

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu