Avertir le modérateur

LETTRES à *****

  • LETTRE à *****. Qui cette semaine ou Quoi ?

       Alors cette journée ?

     

        Je sais, quant à moi peu présent, la tête dans mes papiers-bouquins-stylo-à-la-main oeuvrant au filage de mes journées. Ecrire-et-lire  c'est aussi s'interdire de rêver, de penser, d'espérer, c'est une manière rarement décevante de porter l'instant, de le vivre. Nul n'est besoin de lendemains.

     

      Alors j'espère que pour vous cette journée a été simple, sereine, colorée, je vous souhaite du courage pour votre semaine.

     

     Que nous réserve cette semain après Strauss-Kahn, il y eut la semaine Georges Tron, puis cette semaine passée celle de Luc Ferry corsé par le sketch Jacques Chirac-François Hollande. Qui cette semaine ? Homme ou femme ? de manière triste ou pas triste ? en France ou à l'étranger ? Cécila Attias commence à faire son numéro, madame écrit, d'autres histoires à venir  ... 

     

       Et Jacques Chirac à François ; "  Si tu te mets à séduire ma copine , il n'y a plus d'amis !  ", c'était ce même jour à Sarran.

     

       .

  • LETTRE à *****. Le retour de Cécile.

    Mon amie que je vous dise..

     

       Je sors de table, autour d'une bonne bouteille de ... Perrier. Vous allez rire je ne sais même plus ce que je viens de manger, authentique, comme quoi il vaut mieux désormais m'avoir comme ami de loin, virtuel ou subliminal... je crois que ce sont des pâtes, j'ai des trous alzheimer, alors que je profite de mes instants de lucidité, de la vélocité de mes doigts, de ma vue encore relative pour écrire davantage... N'en soyez plus surprise...

     

      J'ai eu l'air bête précisément à table, c'est bien la peine d'avoir reçu tous les sacrements, l'on m'a questionné; " Dis-moi monsieur, c'est quoi la Pentecôte ? " Alors je viens d'aller sur le site de l'église catholique, et voici : 

    Qu'est-ce-que la Pentecôte ?

       La fête de la Pentecôte célèbre la venue de l'Esprit Saint sur les apôtres le cinquantième jour après Pâques (en grec, pentêkostê signifie " cinquantième " ). Avant l'Ascension, le Christ avait annoncé aux apôtres : « Vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre ».

     

      Ne souriez-pas c'est du sérieux - Carla et moi c'est du sérieux, disait Nicolas -, mais sourions de Cécile Attias alias Sarkozy qui raconte sur une chaîne américaine que beaucoup de femmes tournaient autour de son mari et lui donnaient même en sa présence leur numéro de téléphone.

     

      Elle reconnaît que ça a toujours été, que les femmes aiment le pouvoir. Et après ? Tant mieux et après ! c'est la vie ! Mirabeau dans " Le Rideau relevé " récusait " les censeurs atrabilaires, les dévôts, les hypocrites, les fous, les prudes , les guenons, les vieilles mégères ".

     

      D'ailleurs Madame Attias n'est-ce pas son ministre de mari qu'elle a aimé, Anne Sinclair n'a t-elle pas... et pourquoi sort-elle du bois Cécile ... je n'aime pas les ceusses qui exhibent pour les besoins de leur cause du moment, leurs anciens époux - qui le demeurent certes toujours quelque part - qu'elles honnirent en leur temps mais qui firent leur notoriété..

     

       Ah,  je vous suggérais dans l'une de mes dernières lettres de ne pas vous encombrer du " Discours parfait " de Philippe Sollers. Si ! cela vaut le détour si vous avez du temps devant vous. A lire, le chapitre intitulé : " Le sexe des Lumières " suivi de celui intitulé : " Rallumons les Lumières ! " comprenant une succulente description de la marquise de Voltaire; Mme du Châtelet, faite par son ennemie, la Du Deffand.

     

      Sans aucun doute c'est l'Esprit-Saint qui m'inspire ...

     

     

    .

  • LETTRE à ***** . Bruines.

    Mon amie bonjour,

     

       Avez-vous bien dormi ?

     

      Ici il bruine, j'aime bien la bruine, la bruine comme une douce caresse  sur la joue d'une femme... s'aimer sous la bruine, ô tendresses des bruines qui émeuvent des lèvres...  mon amie cueillez mes mots à défaut de mes lèvres, même mes mots un jour ne seront plus...

     

       Quelle journée sera la vôtre, quelle musique, quelles douceurs ?

     

       Quant à moi je la passerai sous la couette  tissée par la plume de mon stylo, ou par les mots de mes lectures, plaisirs de chairs n'étant plus plaisirs qui me dévorent, peut-être est-ce aussi bien comme l'affirmait ce général Suisse qui en la matière pour contrer les marées suffocantes qu'il avait peine à contenir s'était donné de grands moyens...

     

    .

  • LETTRE à ***** ; Visite de la chambre 2806.

    Bonjour mon amie,

     

       Que voulez-vous, je sors de la chambre, de la chambre de Dominique, la chambre 2806, la chambre que les journalistes de Libération ont filmée, la désormais fameuse chambre. Oui je vous disais hier que Dominique ça commence à bien faire,  mais voyez il a fallu que j'aille voir... d' ailleurs comme ça, pour le fun... une belle suite... enfin une belle suite une parmi des milliers d'autres ... 

     

       ... Les jurés s'interrogeront inévitablement sur la motivation de DSK. Comment un " homme de pouvoir, distingué, fortuné et éduqué " aurait-il pu commettre de tels faits ?  - Mais mon amie, en ce monde combien d'hommes bien, distingués et éduqués dont on n'aurait jamais pensé que ... moi-même peut-être - Pourtant l'ami Benjamin Brafman dont la stratégie consiste depuis le début de l'affaire à rejeter les accusations dont son client fait l'objet a déclaré :

     

        " Il va apparaître clairement qu'il n'y a pas d'élément fort montrant qu'il y a eu contrainte dans cette affaire. Toute suggestion du contraire n'est tout simplement pas crédible ".

     

        Soit ! mais alors " l 'affaire " a eu lieu ! ?

     

       Ce qui m'étonne c'est qu'aujourd'hui en France en dehors du bouquet de femmes un peu bizarres qui a cru devoir exhumer - ah oui... cette parole qui se libère ! - quelques histoires de harcèlement, aucun  syndicat des femmes de ménages de l'industrie hôtelière  n'a fait prévaloir jusqu'alors quelques gestes déplacés de la part de clients en mal de douces aventures exotiques... quand même étrange et insolite ce silence....

     

    .

  • LETTRES à ***** Un dimanche de la Saint-Igor.

    Bonjour mon amie,

     

     

       Il déluge depuis huit heures, Ô le bruit de la pluie qui drue sur les jardins, babillages des oiseaux sous les frondaisons abrités. Mais l'on dit que ça va se lever, se lever ! levé je le suis depuis six heures et demi...

     

       L'une des questions favorites de Madame Ceylac - la dame qui aime montrer ses jambes dans " Thé ou café " sur France2 - à ses invités de genre féminin, :

     

       " Portez-vous des dessous dépareillés ou pas ? " Question imbécile et indélicate que l'on reprocherai à un homme. Il est bien confondant que l'invitée y réponde. Mais je ne vous dirai pas ce que lui a répondu Christina Comencini.

     

       Ce mot de Jacques Prévert évoquant Arletty : " Elle avait l'érotisme chaste ". Je pense à quelqu'une mon amie, c'est beau. Jacques Prévert dit encore : " Quand elle paraissait sur un plateau de télévision, les hommes la regardaient, mais aucun n'avait à l'esprit une intention grivoise, aucun ne se serait permis une plaisanterie gauloise ". C'est l'idée exprimée par Prévert, ce sont mes mots. Où quand une femme par sa classe sait tenir les hommes.

     

       Quant à Isabelle Alonso qui vient de sortir un bouquin : " Sexe : pourquoi on ment " d'après ce que je comprends un peu à la volée, elle prône le sexe frais et joyeux, impromptu, improvisé, dans l'instant où un désir surgit entre un homme et une femme - ou l'inverse -, bien dans leur tête, et qui ne se posent pas de questions métaphysiques et y vont un peu à l'enseigne : " Bonjour Ici la maison du sexe et du bonheur."  

     

       Mes mots, mes Lettres, mais mes lettres vous ne les lisez plus, vous les condescendez, c'est à dire que désormais vous les épluchez comme vous épluchez vos pommes de terre, et l'on sait où vont les épluchures... dans la soue à cochon....

     

       Mon amie, j'ai la plume inspirée ce matin, et quelque peu odieuse et à la fois joyeuse (voire ! ). Mais je le suis - odieux - c'est pour cela que vous ne m'aimez plus. Quel délice ...

     

    .

  • LETTRES à ****. Des Souris et des Hommes.

     Lettre à une amie,

    ... Ce jeune homme se donna pour un musicien français que le mauvais état de ses finances forçait de vicarier pour passer son chemin. Il était court de stature, mais large de carrure. C'était pour ainsi dire un bossu à épaules plates, mais je crois qu'il boitait un peu.

       Badin, folâtre, inépuisable, séduisant dans la conversation, souriant toujours et ne riant jamais, il disait du ton le plus élégant les choses les plus grossières, et les faisaient passer.

       Les femmes mêmes les plus modestes s'étonnaient de ce qu'elles enduraient de lui. Elles avaient beau sentir qu'il fallait se fâcher, elles n'en avaient pas la force. Il ne lui fallait que des filles perdues.

       Il était fait pour mettre un agrément infini dans la société des gens qui en avaient  .

        -   Jean-Jacques Rousseau. Les Confessions. Livre troisième.   -

       Mon amie, votre père Abbé  - qui ne sera jamais, ni votre directeur de conscience, ni votre confesseur - vous dit que voici par les temps qui courent une belle illustration sur la manière dont un homme plaît aux femmes et sur la manière dont des femmes intelligentes savent apprécier les polissonneries d'un homme .

       "   Tout marquait en lui un jeune débauché qui avait eu de l'éducation, et qui n'allait pas gueusant comme un gueux, mais comme un fou. Sur tout ce qu'on disait,  il paraissait au fait ; mais à peine un sujet était-il entamé qu'il brouillait l'entretien par quelque polissonnerie qui faisait rire..

      Ce que je redoute, voyez-vous, mon amie c'est que ce jeune débauché, devienne avec les ans - je ne sais en cet instant ce qui va advenir de lui - devienne avec les ans un vieux barbon repentant - quoiqu' aujourd'hui -.... ou vieux un sage crispé sur ses apophtegmes.... .

       Belle homélie n'est-ce pas puis que c'est désormais à cette fonction que vous m'assignez... j'eusse peut-être préféré la fonction de Ryno de Marigny auprès de La Vellini.

     

    .

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu