Avertir le modérateur

François Hollande

  • Les Otages de François Hollande

    26042014 - 14.00 -

     

       Répondant aux affirmations de l'hebdomadaire allemand Focus, la France a démenti « catégoriquement » avoir versé une rançon de 18 millions de dollars pour la libération des quatre journalistes français enlevés en Syrie.

        Selon Focus, qui cite des sources proches de l'OTAN, les fonds, convoyés vers Ankara par le ministre français de la défense, Jean-Yves Le Drian, ont été versés aux ravisseurs par l'intermédiaire des services secrets turcs.

     

    LA FRANCE INSISTE : PAS DE RANÇON

     

        Selon des experts de l'OTAN, l'espionnage français a été informé dès le début de la prise d'otage du lieu de détention des quatre journalistes, mais a renoncé à une intervention armée pour les libérer en raison des combats qui secouent la Syrie, poursuit le magazine.

     

    « Le gouvernement dément catégoriquement les informations contenues dans l'hebdomadaire cité et réitère la position de la France sur la question des libérations d'otages telle que Laurent Fabius l'avait rappelée samedi dernier », a affirmé cette source.

     

        A l'occasion de la libération le week-end dernier de quatre journalistes français après dix mois de captivité en Syrie, le ministre des affaires étrangères avait en effet rappelé le credo de Paris, à savoir que « l'Etat français ne paie pas de rançons »

    .

  • Les otages de François Hollande.

    Par Francetv info avec AFP

    Mis à jour le 26/04/2014 | 13:17 , publié le 26/04/2014 | 12:35

    La France aurait versé 18 millions de dollars ( environ 13 millions d'euros ) pour la libération des quatre journalistes français enlevés en juin 2013 en Syrie et relâchés la semaine dernière, selon l'hebdomadaire allemand Focus du samedi 26 avril. Une affirmation qui contredit la position officielle de Paris

       Le président de la République française François Hollande a affirmé une nouvelle fois le 20 avril que la France " ne ( payait ) pas de rançon " dans les affaires d'otages. C'est un principe très important pour que les preneurs d'otages ne puissent être tentés d'en ravir d'autres. Tout est fait par des négociations, des discussions ", avait-il assuré.

    Les services secrets turcs comme intermédiaire :

       Les fonds, convoyés vers Ankara par le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian, auraient été versés aux ravisseurs par l'intermédiaire des services secrets turcs, toujours selon le magazine qui cite des sources proches de l'Otan à Bruxelles. Autre information, selon des experts de l'Otan, l'espionnage français aurait été informé dès le début de la prise d'otage du lieu de détention des quatre journalistes. Mais Paris a renoncé à une intervention armée pour les libérer en raison des combats qui secouent la Syrie.

     

         Didier François, grand reporter à la radio française Europe 1, et le photographe Edouard Elias avaient été enlevés au nord d'Alep le 6 juin 2013. Nicolas Hénin, reporter à l'hebdomadaire français Le Point, et Pierre Torrès, photographe indépendant, avaient été enlevés le 22 juin à Raqqa.

    ______________________________________________________________

    . Alors ?

    .

  • François Hollande à Kiev.

    Mercredi 19 février 2014

     

        ... Tiens monsieur Hollande n'envoie pas les forces françaises - qui ont su exploser les djihadistes du Mali et les centrafricains - de l'armée Française à Kiev ....

     

     

    .

  • Les Church's du président dans le boue de Lourdes

       Le président de la république se rend à Lourdes et autres villages décimés par la boue, les pieds habillés en Church's. 

         Mais nous vérifierons. La moindre des choses eût été qu'il enfilât des bottes pour éprouver ce qu'est le ressenti d'une population dont le coeur et les biens fondamentaux sont englués et noyés désespérément dans cette boue. 

       S'il avait enfilé les bottes alors dont acte et présentation d'excuses.

       Mais est-il vrai qu'en outre le président a plaisanté devant les habitants abattus, François Hollande a-t-il  lancé : " Votre saison est en croix, si je puis dire ", comme le rapportent sur Twitter des journalistes. Est-il vrai ?

       Mais avec lui ...

     

    .

     

    21062013/7.30

  • Semaine treize. Vire-moi un ministre.

    Qui sera le premier ministre viré ?

         En ce dimanche couleur jour de Toussaint, tandis que les rebelles ont envahi Bangui, que les anti-mariage pour tous défilent, que Mélenchon s'en prend à Moscovici qui s'en prend à Mélenchon et que Jean-Marie Le Pen ne sait pas ce que c'est que la retraite à soixante ans, et dont l'entêtement à vivre en politique tient plus à l'habitude qu'au désir véritable - et que le président normal bachote sa prestation de jeudi prochain que son conseiller en communication le vieillissant Claude Sérillon lui façonne - " Surtout pas de caméra avec zoom plongeant sur ma calvitie ", avec cent conseillers divers, mille fiches " courtes et aérées " , priant Dieu malgré qu'il n'y croit pas, qu'aucun nouveau soldat, qu'aucun otage ne perdra la vie, de bons amis continuent de suggérer au premier ministre de la France de virer un ministre au prochain couac.

         Parions que le premier, peut-être la première - Mais oseront-ils - des ministres qui figurent sur la liste noire de Jean-Marc Ayrault tombera durant cette semaine la treizième de l'année.

     

        Un bon chiffre.

     

    .

  • Des Césars vieillissants.

       Bon, normal le président normal fait son show à la Chirac au Salon de l'Agriculture comme Jamel Debouzze faisait le sien hier soir sur l'estrade des Césars que le réalisateur et l'acteur honorés ont boudés, infligeant par cette incivilité quelle qu'en soit le mobile, un affront au public, aux téléspectateurs, et à Kevin Costner.

     

      L'animation de la soirée des Césars a été très quelconque sans originalité mais pour ce, il faut de la classe, de l'imagination, du travail et du talent que n'avaient ni De Caunes, ni Jamel Debouzze, tous deux clowns aux vannes usées, d'ailleurs la salle ne fut tout au long de la soirée jamais enthousiaste mais contrainte et compassée. 

     

       Kevin Costner se demandait ce qu'il faisait là comme par le passé Sean Penn.

     

      Moi je cuvais mon angine avec une bouilloire sur la tête, avalant par lampées un grog brûlant. La jeune médecin de Sos Médecin était une remplaçante du docteur Bertrand Migraine.

     

       Une jeune femme de vingt trois ans a ragé de voir Emmanuelle Riva et Jean-Louis Trintignant râfler les rôles des meilleurs acteurs, un autre monde pour elle, monde auquel j'appartiens et qui sera bientôt étendu sous la lame.

     

       Nous aurons bien vécu. Et l'on conservera au moins les références qui suivent :

     

       D'Emmanuelle Riva qui a cité Kleist :

     

         "Ami, ne néglige pas de vivre, car elles fuient les années", en écho à son partenaire Jean-Louis Trintignant qui avait emprunté son ;

     

      " Et si on essayait d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple " à Prévert, lors de la clôture du Festival de Cannes.

     

    .

     

    2302.11.10/11.55/

  • . Indignez-vous !

     Le premier ministre émet l'idée d'un retour à la semaine des trente-neuf heures - ah il paraît qu'il n'a pas tout à fait dit ça, il a dit que ce n'était pas un sujet tabou, dont acte alors ...- moi qui n'ai connu que les semaines de soixante-douze heures les vivant avec bonheur - mais je ne travaillais ni au fond de la mine ni à la chaîne - et sans rémunération supplémentaire - l'imbécile ! -, et pour le bien du service public, mais si je commence à raconter ma vie ... alors passons et faisons du passé table rase, une vieille dame se fait attaquer par deux bergers allemands, Sandy je m'en tape...


      Bon, je pensais à une chose, je vous parlais hier de la misère, je vous citais Jean-Baptiste Eyraud le président de l'association droit au logement, voilà ce qu'est la véritable indignation militante, active, efficace, positive, vraie, authentique, concrète, au service des autres. 


        Monsieur Eyraud il se bouge, il fait bouger, il occupe, il fait héberger...


       C'est autre chose que le " Indignez-vous " du certes digne  monsieur Hessel. Son indignation sur papier ne fut pourtant qu'un beau résultat médiatique mais un triste leurre qui n'a rien fait pour les sans abris, notamment.


       C'est autre chose que l'appel de monsieur François Coppée qui appelle à la résistance et à manifester un jour dans la rue.


       Dire que le racisme anti-blanc existe c'est vrai, mais c'est accessoire au regard de vos frères - frères humains qui après-nous vivez, ah François Villon si tu savais .. - qui ne sauront jamais le confort douillet de votre chambre parquetée, monsieur Coppée. 


       Que messieurs Hessel et Coppé s'indignent et résistent tout de suite, sur le champ, pour ceux qui claquent des dents la nuit sous les ponts, sur leurs cartons et parfois en meurent, pour ceux qui se recroquevillent dans leurs couvertures humides et sales dans les chambres insalubres, et se lavent avec l'eau de pluie d'une boîte de conserve, ou l'eau froide d'un robinet.


       L'on a bien compris qu'avec ce président normal le changement n'est pas pour maintenant, alors si aussi l'indignation et la résistance ne sont pas pour maintenant ...


        Madame Royal et le Front de gauche en campagne se prétendaient les porte-paroles des invisibles. Et les visibles ces sans abris, ils n'ont pas de porte-paroles eux ? Jean-baptiste Eyraud est bien seul, certes il y a madame Duflot la ministresse mais elle prend le métro et a toute sa ribambelle d'enfants à gérer, on ne peut pas être au four et au moulin, à ses enfants et aux sans abris à la fois...


        Maman ou ministre il faut choisir...


          Quant à madame Royal elle apparaît bien plus soucieuse de se voir attribuer par son ex une mission majeure eu égard à son " poids politique " dont on apprécie en l'occurrence l'aveuglant néant. 


        Qu'elle se saisisse avec monsieur Eyraud de l'étendard du droit au logement, en voici une mission glorieuse à la hauteur de son poids politique.


    .
  • . Les vieux, les nouveaux Lépreux.

     

        Les vieux, 

       Ils ont fait obstacle à l'élection de Ségolène Royal en 2oo7, ils disent.

       Les vieux ils ont un niveau de vie plus aisé que les actifs, taxons-les, disent-ils encore. 

     

       Les vieux,

             Chez leur médecin, 

             Ils développent plusieurs pathologies qui nécessitent un examen plus approfondi donc plus long.

             Ils n'entendent pas bien donc il faut leur parler fort et lentement, pour leur expliquer et qu'ils comprennent.

             Ils mettent du temps à se dévêtir et à se rhabiller.

     

                Conclusion : ils  convient de leur faire payer plus cher le prix de la consultation.

     

           Eh bien mon amie, je ne suis pas encore tout à fait sourd et j'ai entendu ce dernier développement à la radio ce matin.

     

        Ah mon amie, mourrons, mourrons, mourrons vite on leur foutera la paix et nous l'aurons aussi.


    .

  • Valérie Trierweiler, madame la première dame.

       La semaine dernière l'une poursuivait son Ex dans les halls d'entrée d'une institution internationale à New-York, cette semaine l'autre se confesse intimement dans les petites colonnes d'un journal régional. L'une appelait à des relations normales, l'autre s'excuse, déplore, jure qu'elle ne recommencera plus. 

       Las ! ce n'est pas une erreur que le fameux tweet de madame Trierweiler, mais une faute professionnelle, une faute lourde. 

     

       Mais les Français s'en tapent. 

     

       Madame Trierweiler n'a aucun titre, ne procède d'aucune élection, d'aucun lien juridique qui la lierait à son compagnon si ce n'est de l'anse de son bras qu'il lui concède bien malgré lui à bien regarder les photographies du couple. 

     

       Leur lien est si peu solide que madame Trierweiler tient à garder un emploi pour, explique t-elle, élever ses enfants. Ce qui est très louable - a t-elle donc des moyens si étriqués ... - il est vrai que son compagnon ayant diminué son salaire il ne pouvait apporter une aide qui fût la bienvenue.

     

        Enfin son compagnon, quand même, lui offre des vacances à la Villa Brégançon, un bureau à l'Elysée, trois secrétaires, un défilé de mode chez Saint-Laurent, elle sait y mordre dans les fruits des arbres du pouvoir. 

     

       Madame Treirweiler ne cesse de se prendre la tête s'interrogeant sur ce que devrait être son statut de première dame. 

       Elle est bien la première à se poser la question mais il est une unique réponse qui coule de source, primaire, évidente parce que naturelle, une première dame c'est une dame qui est une compagne modèle et exemplaire une compagne normale, tout bêtement, qui elle seule sait rafraîchir les moiteurs du front blême de l'auguste compagnon, car elle seule le comprend.

     

       Le soir à la chandelle Valérie posera désormais sur le front, dans le confort cosy de leur F5, sur le front de celui que le nouveau ministre des cultes vient de couronner du titre de petit père du peuple, un sobre et apaisant baiser.


        Madame Trierweiler une première dame ? Diable non ! mais une épouse modèle, une femme normale quoi !

     

    .

  • Villa Brégançon.

       Il eût été normal qu'un président normal rendît compte aux Français avant de partir en vacances aux frais de la princesse de l'état de la France; la crise, l'emploi, l'Afghanistan, le Mali, la Libye, la Syrie, le remise de la dette à la Côte d'Ivoire ...


      Le président normal feint de mépriser l'Elysée pour y résider ce qui pourtant est une évidence pour assurer la continuité de l'Etat, mais il ne boude pas la villa Brégançon.


       Un président normal aurait posé sa chaise longue sous les feuillages du parc ou planté son parasol sur les pelouses de l'Elysée, la moitié des Français passent ses vacances dans un trois pièces ... 


       Mais bon c'est dur d'être normal.



    .

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu