Avertir le modérateur

  • . Les liaisons dangereuses du président.

     

    Extrait de " Les Lettres de Daphnis ": http://catulle.canalblog.com

    Ce mercredi 13 juin, dix-heures 47,

    Cher Arturo,

    Mais quelle histoire !

       Madame Trierweiler a accepté de disposer d'un bureau et d'un secrétariat dans le palais de l'Elysée. De facto elle a accepté d'être reconnue en sa qualité de femme du président. Le corollaire était tout naturellement de se soumettre au devoir de réserve.

      Après sa bévue caractérielle l'on comprend mieux aujourd'hui qu'elle n'ait jamais eu d'augmentation de salaire en quinze ans de métier à Paris-Match. Quel français la connaissait avant que soit révélé son  compagnonnage ave François Hollande ? Est-elle allée en reportage en Afghanistant, en Côte d'ivoire, en Libye, ou au coeur de la France profonde, dans les quartiers ? A t-elle ou est-elle une plume de renom ?

       Président de la république, si ma femme m'avait fait un coup pareil, me déjugeant publiquement à ce niveau de responsabilité suprême, je l'étranglais ou je la mettais immédiatement à la porte de mon palais et l'interdisait de paroles jusqu'à la sortie de mon mandat. ( La deuxième solution me paraît plus judicieuse ...).

       Le plus drôle c'est que madame Trierweiler est titulaire d'un Dess de communication politique. Le moins drôle c'est qu'elle ne peut que nourrir une profonde frustration à l'encontre de Ségolène Royal d'une part mère des quatre enfants de son ex-compagnon mais toujours père de ses enfants, d'autre part énarque et désormais icône nationale, enfin et peut-être troisième personnage de l'Etat.

       Si j'écrivais une pièce de théatre .. tiens si j'écrivais une pièce de théatre, puisque du Fouquet's nous sommes passés au théatre du Grand Guignol élyséen... 

       Je doute que nos époux élyséens aient bien dormi la nuit passée. Mais comme François Hollande a déclaré aussi la semaine dernière : " Je suis le président des bisous " peut-être que magnanime et grand coeur il a pardonné à son " atout coeur " !

      A suivre Arturo

      Daphnis.

    .

  • . La Cravate du président.

       

       Le portrait officiel du président de la république française ne me convainc pas.

       Et le président le perçoit ainsi, et Valérie a dit au président: " Chéri, hum, mais ça ne fait pas très président, et là tes cheveux, trop lissés sur le crâne. Tu fais pas trop naturel. "

       François le sait, mais il lui a été plus facile de contrer Vladimir Poutine, que d'oser vexer Raymond Depardon et lui dire : " Cher ami, c'est raté ! ". Il est bien des endroits ou la pleine franchise dit Philinte à Alceste... 

       Il aurait dû faire jouer les contrats jeunes générations et appeler un jeune photographe, lui qui a fait des jeunes son enjeu.   

       Donc sur cette photo officielle François Hollande fait tout sauf président, même pas président normal. Il apparaît figé, empreint, empâté, le visage inerte, inexpressif, le sourire benêt, les bras lui pendant, les mains comme paralysées ou en attente de la bonne posture, un portrait de notable de province coincé et affecté.   

       Mais arrêtons-nous un instant sur le noeud de cravate du président. Ni fait ni à faire. Un noeud à la va-vite à peine ajusté presque de guingois. Mais que fait le grand chambellan du président qui ne lui a pas encore appris à faire un noeud de cravate, que fait le chef du protocole qui n'a pas veillé à la symétrie de la chose ! Un noeud de cravate n'est pas un gadget, il contribue à l'assise d'un individu même normal.

    .

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu