Avertir le modérateur

  • . Changer de destin.

      

       M. François Hollande écrit un livre. " Changer de destin " . Quelle prétention sachant qu'il n'en n'a pas les moyens.

       Et qu'il n'a pas du lire " Les Syllogismes de l'amertume " de Cioran.

       " On ne découvre une saveur aux jours que lorsqu'on se dérobe à l'obligation d'avoir un destin.  "

       J'opte quant à moi pour la saveur des jours.

    .

  • . C'est ça un Français aujourd'hui, ça dit : " Oh ! ....!"

    . C'est ça un Français aujourd'hui !

       Un Français aujourd'hui ça dit :

       . Racaille !

       . Voyou..

       . Casse-toi pauv' con

       . Sale mec  

        Un Français aujourd'hui ça dit :

         " Oh Putain ! "

         En espérant que ça ne rime pas avec Dujardin.

       ça met une ombre...

       Ah qu'en termes peu galants ces choses là sont dites !

       Dommage.

       L'Artiste a glissé sur le parquet.

    .

  • . The Artists

    .   Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole de François Hollande, dans un communiqué, parlant de Nicolas Sarkozy évoque un  " mélange de Silvio Berlusconi et de Vladimir Poutine, avec le vide idéologique de l'un et la brutalité des méthodes de l'autre."

        Rien que pour des attaques de cette nature je voterai Nicolas Sarkozy.

       En attendant je ne sais si The Artist qui a un peu loupé son coup aux Césars en ne décernant pas le César du meilleur acteur à Jean Dujardin - jalousé - va la nuit prochaine faire danser Hollywwood, je ne sais quel artiste nous réserve l'élection présidentielle, mais ce qui est acquis c'est que nous avons en France une jolie bande de clowns ni drôles, ni tristes, mais pathétiques.

    .

  • . Nana Mouscouri, et Drucker naphtaline..

     

    . Il fait un temps pour aller se perdre dans le nature, à aller regarder si les premières jonquilles ne laissent pas percer le bout de leur frimousse. Un temps qui vous interdit d'aller vous asseoir dans votre canapé Ikéa ou Roche-Bois ou mieux peut-être si vous avez atteint l'âge de cinquante ans, un canapé Rolex peut-être... mais c'est votre liberté. Un temps qui vous interdit de vous planter, et de vous avachir apéritif et digestif aidant, sans mentionner le poulet-frites ou la choucroute bretonne.

       Hélas pour moi, pas de canapé, pas de poulet-frites, pas de choucroute, et pour une fois où j'errais devant l'écran, je tombe sur ce vieux barbon de Drucker qui reçoit, là allez ! allumez ! mais oui ! mais c'est Nana Mouscouri grimée et affreusement teinte et lui qui commence à évoquer ses cInquante ans à elle. Lui il n'a plus d'âge..

      D'un coup j'ai été réfrigéré. Ce vieux Drucker qui passe ses week-ends de vieux garçon - il en a les manières - à resservir des plats qu'il réchauffe ! Ô candidats, levez-vous ! proposez nous de nous virez ces vieux machins, je sais je suis le premier à revendiquer le respect et la tendresse pour les aînés, et Nana Mouscouri a du talent, mais lui ce Drucker virez-le nous cet accroche-coeur qui tourne la cuiller dans la tasse de café à l'eau des vieilles gens dans les maisons de retraite les dimanches après-midi ça fout le mourron.

       J'ai éteint, j'ai fui.

    .

  • . Retour de Saint-VALENTIN.

       J'ai un ami qui vient de me téléphoner, il a été victime hier d'une agression de la part d'un commando de valentinophobes.  

       Mon ami est un vieux beau. Il a hier passé la soirée avec trois maîtresses femmes de ses connaissances dans l'appartement de l'une d'entre elles. Elles ont réussi à l'enivrer en l'amadouant d'abord par des sensualités chavirantes, corsages dégrafés, seins libérés, jupes haut sur la cuisse.    

       Emoustillé, affolé, goûtant tout autant aux charmes amorcés de ses matures qu'aux liqueurs offertes, Il est tombé dans un coma semi éthylique. Elles l'ont alors hissé sur le lit, l'ont déshabillé complètement. Puis elle lui ont rasé la zone pubienne, peint son organe central, et autour de ce pack de mâle anéanti lui ont noué une cravate, et glissé des pensées dans les narines. Il me dit : " J'ai l'air de quoi, j'ai la gueule de bois, je suis humilié, et je ne t'ai pas tout dit !, elles sont allées sonner chez moi, et ont dit à ma femme qui m'a attendu toute la nuit ; " Madame nous vous apportons les effets de votre mari."  

    Femme éberluée. Femme bafouée. Ma femme choquée.  

       Elle a failli tourner de l'oeil. " Maurice Il il .. il s'est noyé, il lui est arrivé quelque chose..? " " les trois bécasses se sont esclaffé. " Ah parce qu'il ne se prénomme même pas Valentin ! s'est exclamée, Mimi, la proprio de l'appart, Pour sûr qu'il lui est arrivé quelque chose. Tenez, voici donc les habits de votre Maurice, voici mon adresse, et voici ma clef il y a une surprise pour vous." .  

       Ma femme a pris un taxi, est rentrée et m'a découvert nu sur le lit, moitié somnolent, peint et cravaté. Curieusement il y avait près de moi sur le drap, un martinet. Alors elle l'a saisi et comme une furie elle m'a fouetté jusqu'au sang. Et elle m' a hurlé: " Je repars avec tes fringues, débrouille-toi."   

       Je suis retourné chez moi en jupe et talons-haut que j'ai piqués à dans la garde-robes de Mimi. J'ai expliqué à ma femme que j'étais tombé dans un guet-apens. Il ne s'agissait que d'un apéro entre anciens collègues. Elle m'a dit " ça des collègues ! des chouettes, oui ! ça devait être des partouzes tous les jours au bureau."  

       Je suis effondré, a t-il conclu.

     

       Et moi j'ai bien ri .

    .

     

    .

  • . Ah monsieur Claude Guéant...

    . Robert Badinter disait un soir que nos élites contemporaines avaient de lourdes carences culturelles et historiques.

       Claude Guéant qui jusqu'alors et en qualité notamment de préfet, puis de secrétaire général de la présidence fut un grand serviteur de l'Etat se gâche en se prenant en quelque sorte pour un érudit dans l'approche des Civilisations et en se laissant aller à des sorties inadéquates.

       Il aurait dû relire Les Caractères de La Bruyère. Le chapitre: " Du mérite personnel  (18 )".  

       " Votre fils est bègue: ne le faites pas monter sur la tribune. Votre fille est née pour le monde: ne l'enfermez pas parmi les vestales " Ou encore : " Se faire valoir par des choses qui ne dépendent point des autres, mais de soi seul, ou renoncer à se faire valoir ".

       Références certes pour l'instant insuffisantes mais signifiant tout bonnement qu'il est meilleur de ne parler que ce dont on est l'expert.

    .

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu