Avertir le modérateur

  • PRESIDENTIELLE. François Hollande ou la réussite par la preuve.

      

       "   Je veux ouvrir un nouveau temps pour la France, et la gauche en a la responsabilité ", a affirmé M. Hollande avant de pénétrer dans le conseil général de la Corrèze, à la tête duquel il a été réélu jeudi dans la matinée. "   J'ai considéré que j'étais prêt " a expliqué l'ancien premier secrétaire du PS (1997 à 2008).

        "  J'incarne une démarche qui doit être solide, qui doit être sûre, et qui en même temps doit être déterminée ", a expliqué M. Hollande, affirmant aussi vouloir " rendre de la fierté aux socialistes, à la gauche et à la France. Je pense qu'il faut à un moment, quand il y a une crise au sommet de l'Etat, quand il y a des risques d'extrémisme ou de défiance, il faut qu'il y ait, à un moment, une incarnation d'une espérance ", a-t-il ajouté.  

       " Nicolas Sarkozy ne me parait pas avoir un comportement stable, cohérent, calme, qui tient un cap, qui se tient ".

        .   Il raconte ce qu'il veut ce brave monsieur Hollande, mais il a au moins entendu le message de son ex qui ne jurait que par les preuves. Lui,vient de nous prouver sa force de volonté, car quand même, il obtenu un joli résultat, une silhouette recevable, on s'essoufle moins. Tel un mannequin, il nous fait son défilé de mode, svelte et teint, mieux teint que monsieur Jean-Michel Apathie pigiste émérite, qui nous la joue jeune très classe, en tenue presque de soirée , souliers vernis, et rouflaquettes pour assurer la publicité de RTL.   

       Apathie l'estocade,  Hollande Raminagrobis, le matois.

     

    .

  • LIBYE. Libye, la chevauchée fantastique ...

    .    Certes Khadafi promettait un bain de sang  aux populations insurgées, et le sang de Nicolas Sarkozy n'a fait qu'un tour et Barak Obama a dit que chaque américain devait être fier que l'intervention de la coalition ait permis de sauver hommes, femmes et enfants .

       Et l'on connaît la suite.

       La coalition qui souhaite scandaleusement à mots couverts l'élimination physique de khadafi, et cette chevauchée hallucinante des nouveaux cow-boys dans les déserts libyens dont on ne sait pas d'où ils sont, d'où ils sortent, qui ils sont avec leurs matelas et leurs bidons d'eau...

      En attendant la coalition bombarde, se fait plaisir, en  nous faisant croire que le massacre était certain ou risque de l'être encore, en Côte d'ivoire on les laisse se massacrer entre eux...

      Bien étrange cette guerre de Libye...

  • PRESIDENTIELLE. Royal~Hollande

     

    .   Alors que les grandes puissances appellent les pro-khadafi à se désolidariser de leur chef, et examinent secrètement les moyens de l'éliminer, en France nombre de membres du parti majoritaire sont tentés de faire la même chose, toutes choses étant égales par ailleurs.

    .   Au Parti socialiste certains rêvent aussi d'éliminer les concurrents.

         Il se dit, après que Madame Aubry a déclaré que si Dominique Strauss-Kahn se présente à l'investiture des primaires du parti socialiste, elle, ne s'y présentera pas, il se dit qu'après que messieurs Arnaud Montebourg et Manuel Valls auront fait leur petit tour de cour en préface des présidentielles de 2017, ils se rallieront au candidat le plus crédible et à leur tour ne se présenteront pas aux primaires.

      Resteront alors les deux incontournable du couple Royal - Hollande. Stone et Charden.

        L'une se terre pour l'instant, l'autre s'affirme.

       Alors trois candidats débattront devant les militants pour décrocher la timballe de l'investiture socialiste, Dominique Strauss-kahn, François Hollande, et Ségolène Royal.

     

       Passionnant, de la collection Harlequin version trash.

     

       à suivre.

     

    .   

  • LIBYE. Attention aux retours de flammes

      

       Le président Nicolas Sarkozy et le Premier ministre David Cameron reconnaissent dans une déclaration commune le " rôle pionnier " du Conseil national de transition (CNT) constitué par les insurgés libyens, à la veille d'une conférence internationale sur la Libye mardi à Londres.

       "   Le régime actuel a perdu toute légitimité. Kadhafi doit donc partir immédiatement, écrivent-ils. Nous appelons tous ses partisans à le quitter avant qu'il ne soit trop tard."

       Ils exhortent également " Tous les Libyens qui estiment que Kadhafi mène la Libye à la catastrophe  " à se mobiliser dès à présent pour préparer la transition vers la démocratie.

       A jouer avec le feu attention au retour de flamme.

       Durant cette campagne présidentielle l'on va entendre Jean-Luc Melenchon qui a quand même écrit " Qu'ils s'en aillent ! " , Olivier Besancenot, Martine Aubry dire à Nicolas Sarkozy s'il se présentait  à la présidentielle : " Le peuple a voté contre vous aux cantonales, vous avez perdu toute considération, nous appelons tous vos électeurs à voter contre vous ".

       Certes la Libye est une dictature mais il ne faudrait pas trop en faire ou bien alors exhorter aussi les pro-Bachar El Assad en Syrie, les pro-Ali Abdallah Saleh au Yémen..

       Et puis en 2007, quand même, Nicolas Sarkozy sur le perron de l'Elysée serra les mains de celui - le colonel Khadafi - dont Rama Yade, pas moins que Secrétaire d'Etat aux droits de l'homme, dit : " Notre pays n'est pas un paillasson sur lequel un dirigeant, terroriste ou non, peut venir s'essuyer les pieds du sang de ses forfaits. La France ne doit pas recevoir le baiser de la mort. "

      Mais là c'est Nicolas Sarkozy qui le donne à Mouammar Khadafi le baiser de la mort. Mais est-ce à lui de le lui donner monsieur Robert Badinter, ce baiser de la mort que constitue cet appel à le désavouer ainsi de l'extérieur ?

      Et puis exhorter aussi les Chinois et les Russes à faire défection à Hu Jintao, à Vladimir Poutine... à Laurent Gbagbo... à ...

    .

  • LIBYE. La Libye Moi citoyen français, que dois-je comprendre ?

     

       Monsieur notre président dit que l'intervention de la coalition à empêché " des milliers et des milliers de morts ". A l'écouter l'on finirait par croire que l'on a évité le massacre de la Saint-Barthélémy. Qu'en est-il en Syrie, au Yémen, en Côte d'Ivoire  ... qu' a t-on fait ? Puis que monsieur Sarkozy dit que " ce qui se passe en Libye crée une jurisprudence ".

      Certes Khadafi en a sur les mains, certes il annonçait, mais aurait-il tué des milliers et des milliers de personnes alors que par ailleurs ce ne sont pas davantage que des centaines de " manifestants armés " qui jouent de la mitrailleuse, mais au fait combien sont-ils, qui sont-ils  ?. Personne ne nous le dit précisément. 

       Monsieur Sarkozy éprouve la nécessité de se justifier en se référant aux 8000 personnes massacrées di-il à Srebrenica en 1995, la comparaison me paraît tout à fait spécieuse...

       "   L'avenir de la Libye, les choix politiques de la Libye, y compris ce qu'ils choisiront de faire de M. Kadhafi et de ses séides, c'est le problème des Libyens, ce n'est pas notre problème  ", a ajouté le chef de l'État français. Alors là ! je ne suis plus notre président, l'on titre, l'on détruit et l'on se tire ! Que saura t-on véritablement des populations civiles victimes des effets collatéraux de l'intervention de la coalition.   

       Mais enfin comme un chroniqueur émérite,  monsieur Christian Barbier, dit que par son action courageuse  en Libye le président redore son blason à l'international.. S'il le dit cet éminent Chroniqueur des salons parisiens ..

       Cette intervention française en Libye ... il y a des choses pas claires..  cette suffisance de monsieur Bernard-Henri Lévy... sans doute parce que je ne suis qu'un citoyen sans connaissances, illettré, non apte à comprendre les affaires de ce monde... .." Toute cette affaire " dit monsieur Lévy.

       Je préfère de loin lanalyse de monsieur Jacques Attali, moins passionnée, plus pertinente, et lucide.

     

    .

  • Bernard-Henri Levy, général d'opérette.

     

       Sur le plateau du Jt de France 2 ce soir monsieur Bernard-Henri Levy déclare qu'il convient désormais " d'armer les rebelles " dont un journaliste sur place vient de dire qu'ils n'étaient que " des manifestants armés ". Monsieur Levy - qui précise que " C'est la Ligue arabe qui est à l'origine de toute cette affaire " -   Levy chef d'état -major du président de la République.

       Que c'est triste.

     

    .

  • Je suis les doigts qui...

     

    .   Je ne sais même plus les dates. Quel jour est-on. Jeudi mon encrier est bien plein encore. Il attend la plume. Le porte-plume attend mes doigts qui vont .. qui vont... devinez ce que peuvent faire les doigts et un porte plume... j'ai changé les couleurs.. je sais pas trop, les couleurs... je sais pas trop... mais non 2401 ce n'est pas mon matricule de prisonnier, c'est la date d'aujourd'hui voyons. Mon matricule c'est le ... il faut que je recherche ma carte vitale.. vitale... les doigts sont au porte-plume ce que des bras d'homme sont au corps d'une femme... c'est joli non ? c'est le printemps, alors normalement ça doit inspirer le printemps, des petites fleurs qui croissent sur les pelouses, dans les champs... le corps d'une femme comme un porte-plume. Que j'aimerais être le corps d'une femme porte-plume pour être conduite, cajôlée, prise, caressée par les doigts d'un homme .. non par les doigts d'une femme... un homme aussi a le droit d'être pris comme un porte-plume par les doigts d'une femme. Oh là je dois tout mêler, la femme, le porte-plume, l'encre et l'encrier, les doigts dans l'encirer, les doigts sur le corps du porte-plume.. Peu importe c'est beau comme un poème, comme une grâce d'amour en robe verte, pourquoi verte, on se le demande, pourquoi pas... mais pourquoi pas verte, laissons-là verte.. verte la robe du porte plume, je suis les doigts qui déshabillent le porte-plume... la robe a glissé au pied de la plume ....

       Non je vai bien je vous assure, vous doutez ?

    .

  • Si, si c'est bien une croisade...

     

       "   Nous avons sauvé Benghazi   " a dit monsieur Juppé. 

       "   Je pense que ce mouvement arabe est irrépressible. Il y aura sans doute des dictatures qui essayeront de se maintenir, elles ne résisteront pas sur la durée. Ce mouvement s'imposera partout avec le temps, et j'espère avec le moins de temps possible   ", a déclaré monsieur Juppé lors d'une rencontre avec des journalistes.

       "   Partout, l'aspiration des peuples à la liberté et à la démocratie doit être respectée, partout la violence doit être bannie. Nous condamnons l'utilisation de cette violence et nous appelons au dialogue où que ce soit, à Bahrein, au Yémen, en Syrie, je ne vais pas faire la liste des pays dans lesquels cette vague de liberté se soulève. C'est une chance formidable, c'est un événement majeur et historique, il ne faut pas en avoir peur. Il faudra bien que tous les pays se rendent compte qu'aujourd'hui les aspirations populaires doivent être prises en compte.    " 

       Si si c'est bien une croisade que l'on mène.

       Car quand monsieur Juppé fait appel à la résistance des peuples contre leurs dirigeants, c'est bien mener un appel à la sédition, mais pourquoi n'appelle t-il pas les Chinois, les Coréens, vingt autres peuples sous le joug de dictateurs à faire de même ?

       Un jour une mouche piqua monsieur Sarkozy. Il devait intervenir toutes affaires cessantes  pour éviter un massacre à Benghazi.    Fasse le ciel que le remède qu'il fit avaler de force par la communauté internationale pour la contraindre à intervenir ne soit pas pire pour ces peuples que le mal qu'ils subissaient. Demandons aux Irakiens  . 

       "   Nous avons sauvé Benghazi !   ". 

       Voire.

     

    .

  • Dominique et Nicolas.

     

       Hier matin sur Rtl un auditeur pariait que Dominique Strauss-kahn n'allait pas se présenter à la présidentielle 2012. Soit.

       L'on peut par ailleurs suggérer à Nicolas Sarkozy de ne pas se présenter à la Présidentielle. Mais nous n'avons pas à le lui suggérer, il aura l'intelligence de ne pas se présenter, et là il sortira par le haut grandi et digne.

    .

  • Je voterai comme il me plaît

       Plus l'on me dira de voter comme çi, plus je voterai comme ça. Il fut un temps ou la défaite de la majorité de droite me contrariait, bien qu'il me soit arrivé de voter Mitterrand, mais là, qu'ils tombent, ils l'auront bien cherché et c'est bien dommage.

     

    .

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu