Avertir le modérateur

  • SEGOLENE ROYAL , L' INEBRANLABLE. Le peuple de gauche attend.

    DONC elle y croit, donc elle a toujours la foi.

    Elle porte haut et fort la bannière de ses dix-sept millions de voix, son viatique pour l'éternité.

    Elle réapparait sur les plateaux de télévison telle qu'en elle-même , immuable, comme son compagnon d'ailleurs , qui sur le même plateau, celui du Grand journal de Canal-PLUS - le grand confessionnal des stars de la politique - affirmait qu'il était invulnérable .

    Elle fait de nouveau la couverture des magazines, sur celle de VSD, elle pose, et énonce qu'elle a " Le devoir de ne pas se laisser abattre ". Et comme les autres, elle écrit son livre. Il n'ont que ça à faire au parti socialiste écrire leur livre...d'ailleurs madame ROYAL suggére que les bénéfices en soient versés aux bonnes oeuvres.

    Elle a marqué une hésitation lorsque l'un des chroniqueurs de Denisot lui a demandé , si elle en ferait de même.

    Elle dit : " Je suis dans une phase de travail sereine " . Il le faut lorsque l'on entend les chefs de clan du parti, se livrer à la danse des mots et des formules pour esquisser un rapprochement .

    Pierre MOSCOVICI dit : " On se renifle , si j'ose dire " . Il a osé le dire c'est amusant .

    Pendant ce temps là le Président essaie de gouverner , et le premier ministre affirme que le gouvernement réformera , et réformera encore..bon l'on verra..Pendant ce temps là , le peuple de gauche attend tout bêtement , un chef charismatique , à défaut, aux compétences évidentes, un programme vérité , et une stratégie claire d'actions à la reconquête du pouvoir..

    Et ce dimanche monsieur MONTEBOURG dit ..: " Oui, mais ça prendra du temps beaucoup de temps .." Mais à quoi ont-ils joué tous ces gens là depuis le temps....qu'ont-ils fait , c'était quoi ce qu'ils ont promis aux Français, c'était une grande impro ?

  • LES BASKETS DU PRESIDENT SARKOZY...

    Et si on lui lâchait les baskets au Président Nicolas SARKOZY...

    Aspirés par la peur du vide , et du rien à dire et du rien à écrire, Les journalistes, les chroniqueurs , les médias, n'en ont que pour et qu'après Nicolas SARKOZY . Et nous, conditionnés par ces projections médiatiques intensives, on ne voit que lui, on n'entend que lui, on ne pense qu'à lui , on ne vit qu'avec lui..SARKOZY ! SARKOZY ! SARKOZY..!

    ... Les vacances du Président, La femme du Président, Les amies de la femme du Président, La chemise à carreaux du Président, La montre du Président, La lettre ouverte du Président, Le bourrelet du Président, Le cigare du Président, Les tapotages du Président - Angela n'aime pas - Le décompte des temps de parole du Président, - Monsieur HOLLANDE a trouvé un nouveau dada, lui qui désormais n'a que ça à faire , faire glisser les boules de son boulier - Les bisbilles du Président avec son premier ministre...Tiens il courait avec François FILLON, maintenant il ne court plus avec lui, un signe..

    Bon , d'accord, mais si on lui fichait un peu la paix , beaucoup la paix ...On lui demande un bilan de son action avant que les lois ne soient votées , que les décrets ne soient sortis , que les circulaires d'application ne soient mises en oeuvre...

    Lâchons lui les baskets quand même un peu , c'est vrai il a beaucoup promis, c'est vrai du coup chacun a cru que le lendemain qui chante c'était aujourd'hui...

    Eh ! bien non , le lendemain qui chante c'est pour après demain....

  • LES RUPTURES AMOUREUSES DE GUY CARLIER

    GUY CARLIER est un homme probablement respectable, mais c'est un chroniqueur , un de plus , qui s'y croit . Il est très imbu de lui-même , et convaincu de la pertinence de ses analyses. Normal c'est son métier et il est payé pour ça.

    " On a besoin d'un peu d'attention, quand on travaille comme moi sur le fil du rasoir, avec le stress permanent de sa chronique du lendemain, sachant que chaque mot de son billet peut entraîner un dérapage ou une polémique ".
    Cet homme a besoin sans nul doute d'un accompagnement médico-psychologique.

    Quand on sait les milliers de travailleurs - cols blanc, cols bleus - qui chaque jour ont des responsabilités à assumer sans commune mesure avec celle consistant à noircir un papier qu'il faut simplement savoir lire ...pauvre chéri !

    Bon, il a piqué une crise, et a quitté France inter . On ne lui proposait pas suffisamment : " On me demandait de faire une chronique supplémentaire au même tarif que les autres "

    Il reconnaît " l'indécence de ce propos d'enfant gâté ".

    Plus de chronique, plus d'emploi, grave !

    Mais " MARCO " était là ! le sauveur ! Employé à RTL Marco en parle à son employeur : " Dis , y'a Guy qui s'est mis dans la panade , tu ne pourrais pas .. " .." Mais bien sûr et c'est comme si c'était fait " . On coopte dans ces milieux là , pas d'entretien d'embauche, ah ! et puis CARLIER, c'est une plume , un brillance ..et là , à RTL, Guy ne sent plus de joie :

    " C'est étrange, même dans les couloirs de RTL, quand j'y suis allé, je sentais les gens heureux de me voir là "

    et lyrique, ému :

    " Je me suis donc tout de suite très bien senti comme dans l'appartement d'une nouvelle femme qui vous séduit après une rupture amoureuse, une rupture douloureuse . C'est très agréable ".

    Quel ramage, Une perle , des phrases d'anthologie ..Normal ! C'est son métier à Guy.

    ça fait réfléchir ces gens là quand même ...

    source : Le monde TVet RADIO du 24/09 .

  • LE MIME MARCEAU EST MORT ! QUI ?

    - LE MIME MARCEAU EST MORT !

    - Qui ? Sophie MARCEAU !! ?? NOoonnn..!!!!

    - C'est le mime Marcel MARCEAU qui est mort.

    - Ah ! le mime MARCEAU....le mime MARCEAU ???

    Il y en eût tant et tant cet été pour ..et ..pour Michel SERRAULT, Jacques MARTIN...et si peu, sinon rien, ce dimanche soir dans les journaux télévisés pour LE MIME MARCEAU, artiste unique, sublime, au sommet de l'excellence....

  • Ségolène ROYAL . LE GLAS

    " L'IMPASSE " Le livre de Lionel JOSPIN sonne comme un glas ce dimanche 23 septembre dans le coeur de Ségolène ROYAL, sonne comme le glas de ses désirs d'avenir présidentiel.

    Elle n'a pas le coeur à saluer les bois couronnés d'un reste de verdure. Elle pleure doucement de ses longs mois, l'espoir évanoui, et contemple ces biens dont elle n'a pas joui. Ah ! Baudelaire..et l'on dit qu'elle n'aime pas la littérature , la poésie..

    Ségolène ROYAL sent vraiment qu'elle va plonger dans les froides ténèbres de l'oubli et du mépris . Et pourtant elle sait qu'au fond l'analyse de Lionel Jospin et de quelques autres, la concernant, est exacte. Mais ce matin elle accuse le coup . Et si vraiment elle était " cette figure seconde de la vie publique française ". Son esprit est pareil à la tour qui succombe sous les coups du bélier infatigable et lourd.

    Mais c'est une battante. Elle a la hargne, et sa fierté de femme battue. Peut-être l'avenir lui garde t-il encore un retour de bonheur dont l'espoir n'est pas perdu. Peut-être , dans la foule, une âme qu'elle ignore aura compris son âme, et lui répondra quelque jour...l'âme reconquise du peuple qui lui dédia sa ferveur , un temps .

    Elle se redresse, s'apprête, décidément , non ! ce n'est pas fini ! elle continuera le combat ! tous ensemble, tous ensemble, ...Oui ! Oui ! . Alors Oui ! Elle goûtera de l'arrière saison le rayon jaune et doux !

  • LIONEL JOSPIN , L' HERETIQUE .

    Ecrit donc par Lionel JOSPIN , L' IMPASSE est un aimable petit livre, facile à feuilleter, à lire, en un après-midi à peine, dans le coin oublié de n'importe quelle librairie .

    Les médias feignent de croire que Lionel JOSPIN a sorti une énormité, en disant ni plus ni moins , que les militants avaient fait une erreur de casting en proposant madame ROYAL à la candidature suprême. Il analyse le profil et le comportement de l'intéressée , et démontre son inaptitude à être Présidente.

    C'est sobre, c'est juste, c'est argumenté. Il n'y a pas de quoi fouetter un chat . Madame ROYAL, n'est ni flinguée, ni flagellée. L'IMPASSE est une excellente synthèse, de ce que tout le monde avait dit, vu et compris de madame ROYAL, pendant la campagne présidentielle.

    Il n'y a ni sexisme, ni racisme ( !!! ) - pour reprendre les termes de madame ROYAL - à son encontre. Mais elle n'avait pas lu le livre, qui par ailleurs ne parle pas seulement d'elle.

    LES MEMOIRES DE CAMPAGNE de madame ROYAL sont attendues avec une grande fébrilité.

  • SEGOLENE ROYAL , L' INTOUCHABLE.

    Ségolène ROYAL aime les coups . " Si j'étais Jeanne d'Arc , je serais déjà brûlée ". Mais c'est une Sainte , elle pardonne . " Ils ne savent pas ce qu'ils font " . Ils, sans nul doute les JOSPIN, les ALLEGRE, et les autres...

    Elle relit CELINE , " FEERIE POUR UNE AUTRE FOIS " [ ... ] Ils ont parlé de moi chez eux, à table, aux amis, aux voisins ..Là aussi c'est toujours la même chose, les mêmes saloperies, conneries en même temps, tous ensemble.. ça fait des mois qu'on ressasse partout le pourquoi du comment ça sera bon qu'on m'assassine, rigolo ! patriotique ! juste sur la crevaison des yeux, l'écartèlement ou l'enterrement, qu'ils arrivent pas à se mettre d'accord...C'est le sujet dans les familles, dans les loges et les couloirs du métro [ ... ] ..Alors bien sûr les Arlon qui me connaissent depuis plus de trente ans ils ont un peu à dire sur mes faiblesses, mes usages , mes dégoûtations..[ ... ] mes turlupinades, mes dévoyements pas croyables......qu'un seul de mes débordements mérite déjà mille ! dix mille cordes !

    Dans le Monde du 20 septembre, celle que Lionel JOSPIN a qualifié joliment de " figure seconde de la vie publique " à " l'amateurisme insécurisant " lit cette fois du Claude ALLEGRE , ami de trente ans du premier : " J'suis violent avec Ségolène ? J'aurais fait pire si j'avais cru une seconde qu'elle avait une chance de l'emporter ! "

    Ségolène ROYAL sourit, les hommes ? tous les mêmes.

  • LES DOYENS D'AGE STIGMATISES.

    Le moins que l'on puisse dire c'est que ceux qui ont en charge les personnes âgées , très âgées, ont un manque effrayant de délicatesse, d'élégance , de respect vis à vis de ces personnes et dans la manière de les traiter .

    Les journaux télévisés rendaient compte de la disparition de la doyenne d'âge des Français . Et l'on voyait dans un cadre accroché au mur la jolie personne que cette dame avait été. Et la télévison présentait le visage de cette dame marqué, vidé, par le retrait progressif de la vie. Quelle délicatesse....

    Et cette responsable d'une maison de retraite, toute pomponnée, bon chic bon genre, qui présentait la nouvelle doyenne des Français : " JE LUI AI DIT QUE C'ETAIT LA NOUVELLE REINE DE FRANCE " et la caméra qui zoomait sur la grossière chuchotant à l'oreille de cette nouvelle doyenne...vous êtes la nouvelle reine de france....


    Et l'on parlera à satiété du respect des anciens , et à en être saoûlé de la dignité de la personne..

  • les CHOCHOTTES DE LA TELEVISION Française.

    FRANZ OLIVIER GIESBERT reconnaît le talent de la méchanceté à Daniel SCHNEIDERMANN.

    Catherine DOLTO a été condamnée par le tribunal de police de Paris à une amende de trente huit euros pour avoir traité l'animatrice Daniela LUMBROSO de " CANAILLE PRETENTIEUSE " . Pauvre chérie, et quelle action intentera madame ROYAL contre monsieur JOSPIN qui l'a promue au titre de : " FIGURE SECONDE "...

    Marc olivier FOGIEL avec une ingénuité désarmante , et en toute impunité - puisque les téléspectateurs approuvent son talent très particulier - déclare dans le Monde TV de cette semaine : " MAINTENANT QUE LA TELEVISION A RASSASIE MON EGO, JE SOUHAITE FAIRE PLUS DE RADIO " .

    A priori la télévision n'a pas rassasié messieurs D'ARVOR et DRUCKER et bien d'autres . Mais le peuple ne bronche pas , qui adore a priori ces prédicants. Quand même, quand on entend monsieur D'ARVOR, déclarer avec outrecuidance qu'il en redemande, et qu'il ne décrochera pas avant 2012...! mais on ne frémit pas ..on passe sur les autres chaîne de la Télévision numérique, ou les jeunes , de toutes origines , et de grande compétence tiennent l'antenne avec bonheur, fraîcheur et conviction..

  • François BAYROU et LA DENSITE.

    Le MONDE du 19 SEPTEMBRE interroge François BAYROU :

    - Vous n'êtes plus que QUATRE à l'Assemblée nationale. Comment défendre vos idées ?

    - François BAYROU : Je passe par vous . Le nombre ne fait rien à l'affaire. Ce qui compte, C'est la densité de ce que l'on dit.

    François BAYROU a de la densité. Juste avant il se comparait à CHURCHILL et de GAULLE . " Car ils disaient , attention, je vois quelque chose que vous ne voyez pas " .

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu